Place de la Gare

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Voir aussi : La gare, Rue des Croix du Feu, Avenue Léon Jourez,Rue Jules Hans, Pont Courbe, Place de la Gare: les maisons, Vicinal

La Place de la Gare nommée à ses débuts en 1874, place de la Station, a été longtemps un vaste chantier de matériaux à ciel ouvert. Ainsi les employés du cadastre, chargés de vérifier les données d'alignement et d'abornement des nouvelles propriétés adjacentes, précisent dans un document daté de 1875 : "Les distances de ce croquis sont aussi exactes que possible. Les déblais et les remblais que l'on fait dans les terrains empêchent d'opérer convenablement."

Par la suite, il faut attendre 1881-82 pour voir se dessiner ce qui s'appelle alors " la rue du Chemin de fer " longeant l'axe de la voie ferrée. C'est l'origine de la Rue des Croix du Feu actuelle.

En 1902, un gigantesque affaissement de la place se produisit, au grand dam des habitants ameutés par le vacarme. Cet incident rappela aux anciens brainois d'alors qu'auparavant, on creusait les terrains sablonneux en vue d'extraire les fameuses pierres de marne, qui servaient aux constructions villageoises. Leurs galeries partaient, dans le cas qui nous occupe, depuis la bosse de la Rue de la Fosse au Sable en direction du nord-est vers la Chaussée Reine Astrid actuelle.

1907 (22 septembre) : fête de gymnastique donnée par la "Populaire" de Hal.

Début des années 1920 : la place était un bourbier en temps de pluie et les voyageurs devaient patauger dans des mares. Un échevin des travaux publics de l'époque fut baptisé "L'Amiral" dans une revue et une chanson "Les Spots d'Braine" parlait de "L'estation avec toutes ses berdouilles".

1948-1949: construction du pont courbe joignant l'avenue Léon Jourez à la chaussée Reine Astrid.

1953: les trams venant de Bruxelles empruntent le pont "courbe" au-dessus du chemin de fer et le terminus est installé avec celui de l'autorail de Nivelles (côté bâtiment de la gare SNCB).

Croquis (Cadastre du Brabant) n°35 pour 1875. L'ancien cimetière borde le quart supérieur droit du croquis, un début de rue (actuelle Rue Jules Hans) partant jusqu'au mur du clôture du cimetière est dessiné, entre différents terrains achetés par Félicien Hancq (futur emplacement du Nord-Express d'aujourd'hui), les frères Jacqmin (emplacement du Métropole), Albin Dambremé (emplacement du vaste établissement chinois actuel, autrefois le café du Progrès et la pâtisserie Dubois) et Gustave Becq ainsi que Pierre Springal (entrepreneur en construction qui bâtira successivement toutes ces maisons dont l'aspect homogène date de la dernière décennie du XIXème siècle). Ce terrain était anciennement la propriété du Bureau de Bienfaisance qui l'a vendu en lots en avril 1874. Sources : cadastre du Brabant, minutes du notaire Hilaire Gouttier pour 1874.
Carte postée en 1903. Collection : Jean-Marc Wautier.
Carte postée en 1906. Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Brania.
Collection : Brania.
28 juin 1904 : jour de l'inauguration du Monument à l'Aigle blessé qui rassembla une foule énorme. Collection : Brania.
1913. Collection : Olivier Mortier.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Jean-Marc Wautier.
La gare vue depuis l'avenue du Parc (actuelle Avenue Léon Jourez). Collection : Jean-Marc Wautier.
22 septembre 1907 : souvenir de la fête de gymnastique donnée par la "Populaire" de Hal. Collection : Jean-Marc Wautier.
22 septembre 1907 : souvenir de la fête de gymnastique donnée par la "Populaire" de Hal. Collection : Jean-Marc Wautier.
Partie de carte postale postée en 1922. Collection : Jean-Marc Wautier.
Carte postée en 1935. Collection : Brania.
Il y avait sur la place de la Gare deux hôtels fréquentés par les voyageurs de commerce qui venaient nombreux à Braine pour visiter les industries textiles de la ville: l'hôtel du Nord et l'hôtel Métropole. Les représentants dînaient à la table d'hôte.
Place de la Gare dans les années 40 (?). Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Christian Bordin.
Collection : Véronique Denis-Simon.
Carte postée en 1946. Collection : Olivier Mortier.
Place de la Gare vers la fin des années 50 (?). A gauche, l'entrée du souterrain avec son escalier. Alain Senterre :"A droite, magasin de meubles Tordeurs. Le bandeau "Meubles Tordeurs" cache l'inscription sur la façade du précédent propriétaire "Meubles Schoukens" (Visible sur des photos plus anciennes). La maison suivante était, je crois, le café de la Passerelle."
Collection : Véronique Denis-Simon.
Luc Van Immerseel: "La photo se situe probablement entre 1970 et 1975, au moment où les quais de la SNCB venaient juste d'être rallongés (Voie 1 vers le Pont Courbe et le parking SNCB) et les autres voies (Voies 2 et 3, à l'époque et que l'on aperçoit sur le bord gauche de la photo) vers le Pont "St-Sébastien", dans leurs configurations actuelles (longueur). Ces travaux permettant d’accueillir des trains de voyageurs bien plus longs. De plus, le passage sous les voies, entre la Place de la Gare et les avenue Albert Ier et Chaussée Reine Astrid, avait été complètement refait lui-aussi (tunnel et murs, escaliers supprimés et remplacés par des rampes en pente douce de part et d'autre, etc.). Sur la photo, on peut d'ailleurs observer que les quais et leurs murs sont quasiment "flambant neufs"." Collection: Jean-Marc Wautier.
1982 (?) : premier aménagement du rond-point.
Mai 2008
Décembre 2007. Photo: Arnaud Corbisier
Transport d'un arbre de 3000 kilos... On sabrait le champagne.
Carte postée en 1922. Collection : Jean-Marc Wautier.
Carte postée en 1920. Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Brania.
Carte postée en 1917. La place de la gare vers 1905 avec le tram à vapeur pour Bois-Seigneur-Isaac et Nivelles. A gauche, le Métropole. Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Carte postée en 1918. Collection : Jean-Marc Wautier.
1950. Collection : Josiane Pierart.
Carte postée en 1913. Collection: Jean-Marc Wautier.
Photographie réalisée vers 1907. Collection : Olivier Mortier.
Collection : Brania.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Luc Van Immerseel:"A gauche de la vue, on aperçoit "ubles" (pour "meubles"). Juste à droite de cette enseigne, la façade blanche était celle du "Tabac-Taxi Maurice" (actuellement Optique Cartia). A droite de cette dernière la maison au balcon blanc était celle de la "Pharmacie de la Gare - Max Duchène" (mon grand-oncle) devenue ensuite vers 1972, la Pharmacie Luc Cartia (actuellement le restaurant Poivre Noir).Enfin (pour être complet), le bâtiment à la droite de l'actuel restaurant, fut longtemps occupé par les Établissements BRASSART (VW), qui ont émigré ensuite vers la rue des Alliés." Alain Senterre: "Avant "Taxi Maurice", le voisin de gauche de Max Duchène était le marchand de tabac Elie Ribant, et son fils était représentant des tabacs "Gosset" par après il est devenu grossiste en carrelages, sous le nom "Carimar, ou Carisel ???"" Collection : Jean-Marc Wautier.
Place de la Gare. Une ligne de tramways à voie unique reliait Braine à Nivelles en passant par Ophain et Bois-Seigneur Isaac où elle donnait correspondance à la ligne de Virginal. Vers 1933, les locos à vapeur furent remplacées par des motrices à moteur Diesel mais durant la guerre 40/44, les vaillantes petites locos à vapeur resservirent sur cette ligne et suscitèrent l'hilarité des soldats américains à la libération.
10 mai 2009. Photo : Jean-François Piraux.
1er mai 1953. Cliché : J.Bazin. Collection : Brania.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: