Histoire (20ème siècle)

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Voir aussi Histoire (Des origines à 1900) et Histoire (21ème siècle)

Sommaire

20ème siècle

Années 1900

1901 (19 mai) : au café de l'Estrée à Braine-l'Alleud, le nouveau député Alphonse ALLARD et l'instituteur Gustave PLEUNES ont réuni quelques-uns de leurs anciens élèves. La condition ouvrière est misérable, le régime de travail est pénible. Comment y remédier ? De tout le pays arrivent les nouvelles de constitutions de syndicats. Les exemples de Quenast et de Waterloo sont proches: « ils » ont obtenu des résultats. Ainsi se forma « l'Union syndicale des maçons et aide-maçons ».

1901 (15 juin) : inauguration d'une ligne vicinale (trams) entre les gares de Braine-l'Alleud et de Waterloo,passant par la chaussée de Mont-Saint-Jean, la route du Lion et les Monuments. C'est à cette époque que disparaît le talus de deux mètres de hauteur qui caractérise le début de la chaussée de Mont-Saint-Jean entre la gare vicinale et le début de la descente de cette voie. C'est l'entrepreneur briquetier Léopold Bourgeys (né à Waterloo et domicilié à Braine dès 1880) qui effectue cette transformation par chantiers successifs dès 1895, à proximité du carrefour de la patte de poule. La dernière trace de ce talus a été arasée lors des nouvelles constructions de la chaussée vers 2000-2005. Ce terrain a été longtemps un terrain appartenant à la Bienfaisance de Waterloo.

1901 (8 août) : décès de Mgr Adrien Croquet surnommé le "Saint de l'Oregon". Cet oncle du futur cardinal Mercier consacra sa vie de prêtre à évangéliser les Indiens d'Amérique.

1903 : placement de grilles autour de l'église Saint-Etienne pour protéger les petits jardinets qui l'entouraient.

1903: lorsque la loi républicaine (loi Combes) expulsa les religieux de France, les chanoines prémontrés de Mondaye (Calvados) partirent en exil et furent reçus à Bois-Seigneur-Isaac. Ils achetèrent les ruines de l’abbaye, la reconstruisirent et lui donnèrent une nouvelle vie. De plus ils s’attachèrent à renouveler et promouvoir la dévotion au Saint Sang. L’abbaye devint à nouveau un centre spirituel et de pèlerinages important.

1903 (6 septembre) : inauguration de la ligne de trams à vapeur entre Bois-Seigneur-Isaac et Nivelles.

1903 (19 octobre): les élections communales apportent un changement radical de majorité. Un collège communal catholique s'installe dès janvier 1904 à l'hôtel de ville et la majorité restera catholique jusqu'aux élections de 1911. Le notaire André Gillis et l'industriel Justin Vanham en sont les personnalités les plus marquantes. Jules Rayez (natif d'Ophain et à Braine depuis 1877) est nommé Bourgmestre le 6 janvier 1904.

1904 (1er mai) : inauguration de la ligne de trams à vapeur entre Bois-Seigneur-Isaac et Ittre.

1904 : essai d'éclairage électrique de la Grand-Place et de quelques rues. La Grand-Place fut éclairée par des lampes Nerust de 110 watts équivalant à 64 bougies. C'est grâce à l'obligeance de Mr.Allard-Minne qui a bien voulu fournir gratuitement le courant électrique et à la société d'électricité A.E.G. qui a prêté son matériel à titre gracieux que l'expérience fut possible.

1904 : construction par le châtelain de Bois-Seigneur-Isaac d'une nouvelle ferme du Château (rue du Bois Planté). Jusqu'à la fin du XIXème siècle, à l'intérieur des murs d'enceinte du château, une ferme qui portait le nom de ferme du Château.

1904 : agrandissement de l'Eglise Sainte-Gertrude par l'adjonction d'un transept gothique.

1904 (10 juin) : décès de l'abbé Michel Renard connu tant pour sa générosité à l'égard des plus pauvres que pour son activité journalistique et littéraire. Il fut inhumé, le 13 juin dans l'après-midi, à Braine-l'Alleud, en présence d'une foule d'admirateurs.

1905 : Alphonse Lacroix (surnommé Fons Patate) est autorisé par la commune à établir deux briqueteries permanentes à la Patte de Poule (actuellement Chaussée Reine Astrid).

1905 (18 juin) : commémoration du 75ème anniversaire de l'indépendance nationale.

18 juin 1905 - Commémoration du 75ème anniversaire de l'indépendance nationale. Le porte-drapeau est Jean-Baptiste Adriaens (1831-1916), fils de Thomas Adriaens le plus ancien des volontaires de 1830.Source : "Revue Brania" (2006/1).


















1905 (16 décembre) : un premier réseau électrique est décidé lors de la séance du conseil communal.

1905-1906 : construction de l'école communale de Paudure dans l'actuelle rue Jean le Meunier.

1906 : construction des châteaux d'eau de Saint-Sébastien et de l'Ermite.

1906: après le décès d'Antoinette Cloquet, le 20 octobre 1905, la ferme Cloquet (ou du Môle) et les maisons attenantes sont démolies en janvier 1906. Les travaux d'aménagement de la nouvelle place du Môle commencent.

1906 : le notaire Lucien Allard (né à Braine-l'Alleud, le 9 juillet 1857) dont l'étude se trouvait à Ohain vient s'établir dans l'actuel château du Cheneau de l'Avenue Alphonse Allard alors appelée de la Barrière.

1906 (8 février) : monseigneur Mercier vient réciter à l'église du Sacré-Coeur de l'Ermite son Miserere à l'annonce de son élévation au siège de Malines.

1906 (29 avril) : entrée solennelle dans Braine-l'Alleud du nouvel archevêque de Malines, Joseph-Désiré Mercier. Le 15 avril 1907, il fut fait cardinal par le pape Pie X.

1906 (1er octobre) : ouverture de l'école Anne-Marie (école gardienne libre), rue de Braine (actuelle rue Michel Botte) à Ophain. Cette école sera transférée rue du Cimetière en 1908 puis en 1911.

1907: apparition de la 1ère automobile à Braine-l'Alleud. Elle appartenait au docteur Delpierre qui habitait au Castegier et c'était une automobile Renault.

1907 : avec l'autorisation du filateur Jules Gérard, quelques amateurs locaux de football se réunissent et jouent les premiers matchs sur un terrain situé au bas du château Gérard, à Mont-Saint-Pont.

1907: démolition de l'usine (retorderie de coton et teinturerie) que les industriels Gérard possédaient au Castegier.Une partie de cette industrie est convertie en salle de spectacles : la Concorde est inaugurée en septembre 1907. Son premier tenancier est Georges Ducarme, musicien à l'Harmonie de Braine, auquel succédera Fernand Raes après la première guerre mondiale. Dans ce lieu où se tiendra le cinéma Kursaal, se déroulent outre des meetings politiques libéraux, des conférences, des bals bleus, les premières "explorations du monde" récits de voyages avec support cinématographique, inaugurés par les frères Gustave, Jules et Léon Gérard dès 1910 ( voyages en Tunisie et au Maroc ).

1907 (13 juin) : réception définitive des travaux d'aménagement de la place du Môle.

1907 (1er septembre) : festivités pour les 50 ans de l'Association Saint-François-Xavier (société de secours mutuels), en présence du Cardinal Mercier.

1907 : ouverture de l'école communale de Paudure, dépendance de l'école de Mont-Saint-Pont, au n°24 de l'actuelle rue Jean Le Meunier.

1907 : la galerie de captage des sources des Hayettes est achevée.

1908 : le parc du Centre est entouré d'une grille. Il est fermé tous les soirs.

1908 (11 août) : les travaux de construction de l'Hôtel des Postes (place du Môle) sont complètement terminés.

1908 : mise à la disposition pour les pêcheurs de magnifiques étangs au lieu dit "Aux trois étangs" au Ménil dans la propriété d'Alfred Weetz joignant les étangs de la famille Henri Bourdon - Glibert. L'inauguration se fit vers le 1er octobre.

1908: construction du premier passage souterrain sous les voies de la ligne de chemin de fer Bruxelles- Charleroi.

1908 : construction du château d'eau de Saint-Sébastien et de celui de l'Ermite.

1909: le comte René de Meeûs décide de faire construire près de l'église de Lillois une école libre maternelle. Il choisit le vocable de Saint-Léon en souvenir de la prise de voile de sa fille Léontine de Meeûs.

1909 (5 mars): décès de Constant-Joseph Schépers, instituteur en chef de Braine-l'Alleud depuis 1874 jusqu'à son décès .

1909 (5 octobre) : mise en vente publique des collections historiques du Grand Hôtel du Musée de Waterloo soit plus de 3000 pièces rassemblées par le sergent Cotton. L'hôtel, lui aussi, fut mis en vente tout comme ses 10 000 bouteilles de vin.Mais la vente provoqua une réaction des Musées français par voie de presse. Les deux séances aboutirent à une neutralisation de la dispersion des collections. Les héritiers de Madame Browne conserveront encore leur patrimoine indivis jusqu'au début des années vingt.

Années 1910

1911: la Société d'Harmonie reçoit, de sa Majesté le Roi Albert 1er, l'autorisation de porter le titre de Société Royale par un document daté du 3 mars 1911 ( ce document est reproduit p.91 du livre : La Société Royale d'Harmonie de Braine-l'Alleud 1808-2008 sous la direction de Jean Botermans, notaire à Braine-l'Alleud).

1911 (5 juin) : ouverture à la circulation du pont "Colo-Hugues". Celui-ci a nécessité 350 000 briques et 50 wagons de graviers pour le bétonnage.

1911 (juin) : inauguration en grande pompe de la Maison du Peuple.

1911 (3 juillet) : pose de la 1ère pierre du Panorama de la bataille de Waterloo. La nouvelle attraction, oeuvre de Louis Dumoulin, fut ouverte au public le 5 mai 1912.

1912 (janvier) : Léon Jacobs redevient bourgmestre de Braine-l'Alleud.

1913: construction du hangar marchand de la gare.

1913 (lundi 13 avril) : fondation du club de football "Club Sportif Brainois" (C.S.Brainois) dans le café tenu par Marie Naverne. Il reçut de l'U.R.B.S.F.A, le matricule 75. Le premier président fut Robert Stourme et Jules Lacroix était secrétaire et trésorier.

1914 (vendredi 10 avril, fin d'après-midi) : grand incendie à la filature Vanham. Aucune victime à déplorer mais des dégâts estimés à l'époque à plus d'un million de francs malgré le renfort des pompiers bruxellois. Toute la "grande filature" est détruite, la "petite filature" est préservée ainsi que le magasin de coton brut.

1914 (26 mars) : loi pour la préservation du champ de bataille de Waterloo et cela bien avant le concept des monuments et sites.

1914 (vendredi 31 juillet) : la mobilisation commence à 19 heures. A 20 heures, les cloches de l’église sonnent le tocsin.

1914 (samedi 1er août) : nos soldats mobilisés revêtus de leur uniforme mais non armés se hâtent vers la gare pour rejoindre leur régiment. La plupart des mobilisés brainois servaient au 1er chasseur à pied (Charleroi) ou au 9ème de ligne (Bruxelles).

1914 (mardi 4 août) : l'invasion de la Belgique par les Allemands est commencée.

1914 (jeudi 20 août) : arrivée des premiers Allemands à Braine. Un état-major allemand prend ses quartiers au château du Ménil (dit aussi des Murailles ou Boucquiau)

1914 (27 décembre) : lettre pastorale "Patriotisme et endurance" du cardinal Mercier adressée à tous les fidèles du pays et dans laquelle, il s'en prend vivement à l'occupant allemand.

1915 ( 2 janvier) : le conseil communal de Braine-l'Alleud exprime au gouvernement et généreux citoyens américains la très vive et inaltérable reconnaissance de tous les habitants de la commune pour la très généreuse intervention qu'ils ont bien voulu mettre au service de la population. Dans les mois d'octobre et de novembre 1914, les troupes allemandes avaient réquisitionné presque toutes les denrées alimentaires de la région et le secours offert par les Etats-Unis d'Amérique a permis à la population de supporter tous les malheurs et notamment la famine.

Collection : Jean-François Piraux
1916 : groupe de soldats allemands à la gare de Braine-l'Alleud. Collection : Jean-Marc Wautier.
















1916 (8 au 15 novembre) : plusieurs centaines d'hommes de plus de dix-sept ans de Braine-l'Alleud, Ophain et Lillois sont déportés en Allemagne. Certains ne reviendront jamais.

1916 - 1917 : l'acier se faisant rare, les Allemands démontent la ligne Braine-l'Alleud - Wavre.

1916-1917 : démolition de l'ancien choeur de l'Eglise Sainte-Aldegonde à Ophain. Ajout de 2 transepts et d'un nouveau choeur.

1917 (15 juillet) : décès du jeune comte Jacques de Meeûs dans un combat aérien à l'âge de 24 ans. La population de Lillois fut à ce point émue qu'elle lui dédia une rue.

1917 (8 décembre) : bénédiction de la nouvelle église Sainte-Aldegonde en présence du doyen Ketelbant de Braine-l'Alleud.

25 décembre 1918. Collection : Jean-Marc Wautier.











1919 (1er juin) : remise en service de la ligne de tram Braine-l'Alleud-Monument Gordon après son démontage par les Allemands pendant la guerre. Il fallut attendre le 9 avril 1921 pour voir la ligne atteindre de nouveau Wavre.

Années 1920

1920 (24 octobre) : premier bal du C.S.Brainois. Il attira plus de 600 personnes.

1921 : démolition de l'ancienne brasserie seigneuriale d'Ophain. Celle-ci se trouvait à la place du monument aux morts sur la Place d'Ophain.

1921 : construction du monument aux morts 1914-1918 placé contre l'église Sainte-Aldegonde à Ophain. Il servit de matériaux pour la construction du nouveau mémorial en 1948.

1921 (24 avril) : les femmes ont pu voter et avoir le droit d'éligibilité pour la première fois pour les élections communales. A Braine-l'Alleud, il n'y eut que 2 candidates sur 33 à se présenter : Adèle Séverin (Catholique-directrice de l'oeuvre des nourrissons) qui obtint le meilleur score communal avec 396 voix (elle fut élue et fut la 1ère Brainoise conseillère communale) et Marie Moureau-Bouty (Catholique) qui obtint 100 voix. Par comparaison, Léon Jourez obtint 198 voix, Alphonse Allard 157, Ernest Laurent 81, Jules Hans 60, Alexandre Pays 213, Pierre Flamand 116,... Ce fut Jules Hans (Socialiste) qui devint bourgmestre. Source : Philippe Buchelot dans "Aux urnes, citoyens : les élections communales et la vie politique locale à Braine-l'Alleud de 1830 à 2006" (Revue Brania - 2006/2007).

1921 (jeudi 19 mai): inauguration du monument commémoratif aux morts 1914-1918 (sculpture en marbre représentant le Christ ressuscitant de Desenfans) en présence du cardinal Mercier à l'Eglise Saint-Etienne.

1921 (30 juillet) : Jules Hans devient bourgmestre de Braine-l'Alleud.

1921 ( 14 août) : inauguration officielle du monument aux Morts sur la place du Môle. Le général Pontus représentait le ministre de la défense nationale.

1923 : le lieutenant-général Rucquoy, commandant l'armée belge d'occupation en Allemagne, devient citoyen brainois. (Source : "Le Brainois" du 23 juin 1923)

1924 (1er avril) : une audition de T.S.F. eut lieu à titre d'essai sur la Grand-Place. Le haut-parleur était placé sur le kiosque. (Source : "Le Brainois" du 29 mars 1924)

1924 (12 avril) : le conseil échevinal décide de l'ouverture de la Rue Vallée Bailly.

1924 (9 juin): le Cardinal Mercier est reçu à Braine-l'Alleud à l'occasion de son jubilé sacerdotal (50 ans de prêtrise). Le matin, à 9 heures 1/2 fut célébrée une messe pontificale à l'Eglise Saint-Etienne. A 11 heures 1/2, le prélat bénit, dans la salle de l'Union Démocratique, la 1ère pierre du Collège Cardinal Mercier qui perpétuera, jusqu'à nos jours, son souvenir.

A l'occasion de la réception organisée à Braine-l'Alleud le 9 juin 1924 pour le jubilé d'or du cardinal Mercier (50 ans de prêtrise), celui-ci bénit la 1ère pierre du Collège Cardinal Mercier.Ici, le cortège se trouve avenue Léon Jourez.













1925 : placement d'une chaire offerte par le cardinal Mercier après quelques travaux de rénovation dans l'Eglise de l'Ermite.

1925 (23 mars) : fondation d'un club motocycliste. Président: le docteur Van Cutsem, secrétaire : Raoul Charlier, trésorier : Armand Stourme. (Source: "Le Brainois" du 21 mars 1925)

1926 : la société "Les Fanfares des Hameaux" de Mont-Saint-Pont devient Royale.

1926 (23 janvier) : décès du cardinal Désiré-Joseph Mercier. Il eut droit à des funérailles nationales à Bruxelles. Ses funérailles furent suivies par le roi Albert Ier, le prince Léopold et le maréchal Foch.

1926 (12 juillet) : monseigneur Van Roey, successeur du cardinal Mercier, vient poser la 1ère pierre du second bâtiment du Collège.

1926 : construction de l'école Sainte-Thérèse, Chaussée Reine Astrid (Ce nom a été retenu parce que cette année-là fut procédé à la béatification de sainte Thérèse).

1926 : création du "Supporter's Club Brainois" , au café de la Concorde tenu par Armand Hancq, par une dizaine de supporters.

1927 (12 juin) : inauguration de la nouvelle chapelle Notre-Dame des Belles Pierres. L'ancienne avait été détruite pendant la révolution française.

1928 (31 mars) : la brasserie de la Grand-Place devint la "Brasserie Glibert-Vanham (Gévé) S.A." qui produisit des bières spécifiques telles que la "Gévé", la "Spirou", la "Jockey", l'"Augustin", la "Milord",...

1928 (8 juillet) : inauguration à l'Estrée du monument du "Gamin qui piche" appelé aussi "El Pichaut de l'Estrée".

1928 (8 août) : la Députation permanente approuve la décision du Conseil communal de faire construire un kiosque dans le Parc du Centre. L'ensemble coûtera 32 500 francs. (Source : "L'Echo du Hain" n°84 de janvier 2011.)

1929 (5 juin) : pose de la 1ère pierre de l'Institut de l'Immaculée ( Rue Vallée Bailly ) par le cardinal Van Roey.

Années 1930

1930 (18 octobre) : électrification de la section Braine-l'Alleud - Monument Gordon.

1931 (juin): une chapelle Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus a été érigée dans le parc des Soeurs de Marie, Vallée Bailly.

1931 (juillet) : projet d'installation d'une fabrique de produits chimiques non loin de la gare à l'angle formé par les lignes de chemin de fer de Bruxelles et de Clabecq. La population s'y oppose. (Source : hebdomadaire "Brabant wallon" du 19 juillet 1931).

1933 ( 9 avril): fin de l'électrification de la ligne des Chemins de Fer vicinaux Braine-l'Alleud - Wavre.

1935 (30 juin) : inauguration au Collège Cardinal Mercier - Années 1930 d'un monument élevé en hommage au cardinal Mercier en présence du roi Léopold III et de la reine Astrid.

1936 : le chef de Rex, Léon Degrelle se produit en personne à deux reprises à Braine-l'Alleud, en janvier au Cercle Catholique, et au printemps dans la grange Vandenborre, Rue Saint-Sébastien. Il ne tarde pas à récolter des adhésions à son mouvement. Source : "Aux urnes, citoyens : les élections communales et la vie politique locale à Braine-l'Alleud de 1830 à 2006" (Revue Brania - 2006/2007)

1937 : la Chapelle de l'Ermite est rénovée.

1937 : Braine-l'Alleud) compte 3 filatures de coton (750 ouvriers), 5 tissages de coton (110 ouvriers), un retordoir de coton (35 ouvriers), 1 filature mécanique de laine (79 ouvriers), 2 tissages de laine (277 ouvriers), 2 entreprises d'apprêt de fils et tissus (69 ouvriers), 1 fabrique de rubans et lacets (141 ouvriers). Le total des ouvriers occupés par l'industrie textile reste de l'ordre de 1500 unités, soit environ le même que celui relevé en 1912.

1937 (29 mars) : corso (cortège carnavalesque à travers les rues de Braine-l'Alleud) du lundi de Pâques.

1938 : le club de football "Club Sportif Brainois" devient le "Royal Cercle Sportif Brainois" (R.C.S. Brainois).

1938 (15 mars vers 23h30) : accident de train dans la gare de Braine-l'Alleud. Accident survenu par suite d'une erreur (ou omission) d'aiguillage.

Années 1940

1940 (5mai) : le sol s'est effondré devant le cinéma Lux, Avenue Léon Jourez. Une canalisation d'eau a sauté.

1940 (vendredi 10 mai): invasion de la Belgique par l'armée allemande. Bombardement de l'aérodrome de Nivelles.

1940 (samedi 11 mai): "Les gens stationnent sur les trottoirs. On parle de ce qui se passe ou pourrait se passer. On ne possède que les nouvelles très brèves données par l'INR et celles que rapportent des soldats qui ont fui du front ou des réfugiés qui passent en nombre de + en + grand. Dans les rues, on accoste tout le monde, plus de séparation entre les gens ou les classes sociales. Tous sont sur le même pied : Belges dont le territoire est envahi." (Jules Castiaux).

1940 (lundi 13 mai) : les jeunes de 16 à 35 partent vers la France selon l'appel du Gouvernement.

1940 (mardi 14 mai): bombardement de l'institut "L'Immaculée". Des bombes atteignent le bâtiment mais ne font que des dégâts matériels, d'autres tombent vers la rue de la Haute Borne. Dans le lointain, le ciel est embrasé, Nivelles brûle... Les nouvelles n'étant pas rassurantes les Brainois commencent à quitter Braine-l'Alleud.

1940 (mercredi 15 mai): a) Alexandre Pays devient bourgmestre faisant fonction de Braine-l'Alleud. b) En fin de matinée, l'institut "L'Immaculée" est bombardé. Les bombes ne font que des dégâts matériels. c) Un avion anglais de la R.A.F. s'écrase dans les campagnes au sud de la Chaussée de Nivelles au lieu-dit "Barrière de Braine" près de la propriété de l'avocat Hanrez. d) Dans la soirée, des officiers français ordonnent aux autorités brainoises de faire évacuer la population par crainte de prochains combats. L'évacuation commence...

1940 (jeudi 16 et vendredi 17 mai): les premiers Allemands arrivent à Braine-l'Alleud. Pendant ces derniers jours, de nombreux pillages auront lieu par des soldats français et sénégalais d'abord, ensuite par des civils belges et des soldats allemands. Quelques 80 personnes (sur 12 000) sont restées à Braine-l'Alleud. Il n'y avait plus ni eau, ni électricité. Dans les champs, les vaches abandonnées meuglaient et gémissaient.

1940 (14 novembre): dans la nuit du 13 au 14 novembre, une violente tempête frappe le pays. C'est au cours de celle-ci qu'on relève la rafale de vent la plus élevée jamais mesurée à Uccle : 155 km/h. De nombreux dégâts sont signalés.

1940 (fin) : une division allemande s'embarque pour les Balkans en gare de Braine-l'Alleud. Le convoi était gardé contre les incursions aériennes par des mitrailleurs allemands de la Flak mais les manoeuvres pour la formation du train étaient faites par des agents belges de la SNCB. Source : "La Belgique occupée. L'an 40" de Jules Gérard-Libois et José Gotovitch (CRISP).

1941 (février) : formation du groupe de résistants, la « Fraternelle de l’Armée secrète », « Refuge Ours » dépendant du réseau national.

1943 : début de l'exploitation de la sablière du Foriest.

1943 (janvier) : mort du docteur Equenne, propriétaire de la clinique de Braine-l'Alleud.

1943 (juin) : le docteur Rinchard achète la clinique et s'installe à Braine.

1943 (17 août) : les cloches de l'église Saint-Etienne sont enlevées sur l'ordre des Allemands intéressés par le bronze. Il fallut les remplacer après la guerre.

1943 (24,25 et 26 décembre) : fêtes de Noël au profit des prisonniers brainois organisées par le cercle "L'Effort" dans les locaux de la Concorde, Chaussée d'Alsemberg.

Programme du vendredi 24 décembre 1943. Collection : Jean-François Piraux. Remarque : cliquer pour agrandir le document.













1943 (28 décembre) : Alexandre Pays est démis de son poste de bourgmestre faisant fonction par les autorités allemandes.

1944 (31 mars) : un bombardier de la RAF s'écrase non loin de la chapelle du Bon Dieu de Giblou, dans les champs de Narcisse Meert, Rue du Cuisinier à l'Ermite.

1944 (nuit du 15 au 16 mai) : 18 personnes sont arrêtées par la Gestapo. Madame D'Hoker-Janlin, l'une des personnes arrêtées, passa 13 mois dans les camps de concentration allemands.

1944 (22 mai): bombardement. Décès de Jean-Baptiste Hannaert et de son épouse Adèle Senterre en face de la gare.

1944 ( 3 juillet) : un résistant de Bois-Seigneur-Isaac Armand De Moor est tué au cours d'une mission de sabotage à Oisquercq.

1944 (19 juillet): bombardement. Décès d'Auguste Van Boxelaer près de la Maison Espagnole et de Gustave Vandervalle, de son épouse Jeanne Mertens et de leur fille Yvonne à la Papyrée.

1944 (3 et 4 septembre) : libération de Braine-l'Alleud par les résistants et les troupes alliées.

1944 (5 septembre) : Jules Hans redevient bourgmestre de Braine-l'Alleud. Retour triomphal du doyen Ulrich Van Belle.

Lundi 5 septembre 1944.


Dimanche 10 septembre 1944.










1944 (dimanche 10 septembre) : cortège de la Victoire à partir de 14 heures. Itinéraire : place de la Gare du Tram, Avenue Albert Ier, rue Champ Craya, Rue du Petit Jean, Rue Sainte-Anne, Rue Schepers, Avenue Léon Jourez, place Cloquet, Grand-Place. Sur la charrette, les registres de la population, mis à l'abri des Allemands. Sur la photo, des membres de l'Armée Blanche (Léon Soupart, Sadi Delannoy, Désiré Vienne, Gérard Daye, Maurice Wauthier, Joseph Lemoine, Valère Hancq) et les autorités communales (le doyen Ulrich Van Belle, le bourgmestre Jules Hans, Ernest Laurent, Pierre Flamand, Eugène Montoisy, Alexandre Pays, Fréderick, Derycke,...)

1945 (4 janvier) : arrivée à Braine-l'Alleud par un temps neigeux et un brouillard opaque de 1200 réfugiés de la région de Malmédy.

Les 4 réfugiées recueillies au 69, chaussée d'Alsemberg : Elisabeth Palm (77 ans), Gertrude Palm (60 ans), Maria Drossoy (32 ans), Elisabeth Hilda Drossoy (7 ans). Elles repartiront le 4 avril 1945 par l'auto-camion "Carpent". Sur la photo également : à gauche, Jeanne Coppin, épouse de Firmin Piraux et, derrière, Maurice Piraux. Collection : Jean-François Piraux.















1945 : la commune de Braine-l'Alleud engage définitivement ses 4 premiers pompiers professionnels parmi ceux qui avaient travaillé pour la Défense Aérienne Passive (DAP).

1945 (8 mai) : l'armistice est déclarée. Nombreuses festivités locales.

1945 (juillet) : la famille Dehon désire vendre la salle du Cercle, rue de la Gendarmerie (aujourd'hui Rue Jules Hans). Monsieur le doyen Van Belle réunit des personnalités catholiques, leur demandant de récolter les sommes nécessaires au rachat du "Cercle". Louis Oudewater, président de la société de musique "le Cercle musical", rendit visite à des familles brainoises et en 3 semaines la somme nécessaire fut réunie.

1945 (26 septembre) : devant le notaire François, est constituée la société coopérative "Le Cercle". La société de musique "Le Cercle musical", le Parti Social Chrétien, la Mutuelle Saint-François-Xavier, la Conférence de Saint Vincent de Paul y avaient leur local.

1946 (septembre) : 1ère braderie de Braine-l'Alleud.

1946 (18 octobre) : Emile Vandenborre, marchand de grains, ancien gendarme, est abattu à la mitraillette alors qu'il circule en voiture sur la route de Braine-l'Alleud à Ophain, au lieu-dit "Les Culots" près de la ferme Cheruwez.

1947 : classement du site de Sept-Fontaines.

1947 (1er mai): vers 23 h 30, l'industriel Robert Tavernier est assassiné dans la salle à manger de son château situé Chaussée de Nivelles alors qu'il converse avec son fils. Un tireur, d'une redoutable habileté, l'abat d'une seule balle dans la tête, au travers d'une vitre,alors qu'il se trouve dissimulé dans le parc de la propriété.

1948: Il y a 12 121 habitants à Braine. (1958: 13 428 - 1970: 18 545 - 1980: 29 902 - 1990: 32 504 - 1999: 35 259 et 2009: 38 244)

1948 : édification du Monument aux morts des deux guerres 1914-1918 et 1940-1945 contre le mur de clôture de la cure d'Ophain. En 1957, on le déplaça à son emplacement actuel.

1948 (5 mars) : les températures maximales ont approché les 20 degrés.

1948 (2 août): le brainois Gaston Reiff gagne la médaille d'or du 5000 mètres des Jeux Olympiques à Londres

Gaston Reiff, né à Braine-l'Alleud le 24 février 1921, devint champion olympique du 5000 m le 2 août 1948 à Londres en 14 minutes 17 secondes et 8/10. Il y précéda le tchèque Emil Zatopek et le hollandais Wim Slijkhuis.



















1948-1949: construction du pont courbe joignant l'avenue Léon Jourez à la chaussée Reine Astrid.

1949 : électrification de la ligne de chemin de fer Bruxelles-Charleroi.

1949 (12 août) : Gaston Reiff bat le record du monde du 3000 mètres.

Années 1950

1950 (21 mai): bénédiction des nouvelles cloches de l'Eglise Saint-Etienne sur le kiosque de la Grand-Place. Elles portent les noms de Saint-Etienne, Saint-Joseph, Sainte-Anne et Saint-Sacrement.

1950 (29 mai, lundi de Pentecôte): deux autorails du chemin de fer vicinal se télescopent à Ophain (arrêt de la Bouvrée, actuellement rue du Moulin à Eau). Importants dégâts matériels et quelques blessés (4 seront hospitalisés).

1951 (novembre) : début du procès de Célestin Rinchard. Voir l'article du Soir du 8 juillet 1991.

1952 (1er février): épilogue du procès de Célestin Rinchard, directeur de la clinique de Braine-l'Alleud. Il est reconnu coupable d'assassinats et d'attentats commis entre 1944 et 1949. Il fut condamné aux travaux forcés à perpétuité...mais libéré en juillet 1959. Son procès fut un des procès les plus médiatisés de l'époque.

1953: les trams venant de Bruxelles empruntent le pont "courbe" au-dessus du chemin de fer et le terminus est installé avec celui de l'autorail de Nivelles (côté bâtiment de la gare SNCB).

1953 : classement de la Chapelle de l'Ermite.

1953 : agrandissement de 25 ares du cimetière du Centre par l'achat d'un terrain derrière l'école Saint-Jacques.

1953 : suppression des grilles et des jardinets qui entouraient l'Eglise Saint-Etienne pour faire place à un parking et à un emplacement supplémentaire pour les marchés du vendredi.

1954 : le docteur Wynen ouvre son premier hôpital à la Rue du Château.

1954 (18 avril) : premier jumelage avec Ouistreham Riva-Bella – Normandie,France.

1954 (1er septembre) : l' Institut Saint-Jacques devient une section du Collège Cardinal Mercier.

1954 (29 octobre): création de la Société d’Etudes historiques et folkloriques de Waterloo, Braine-l’Alleud et environs.

1955 : ouverture de la pharmacie Meurisse au 2, Avenue Napoléon.

1955 (14 octobre) : reprise de la brasserie Gévé par la brasserie d'Alken.

1955 (2 décembre) : acquisition par la CIBE de la "Propriété Bourdon" (Rue Jean Volders)pour la somme de 500 000 francs belges de l'époque.

1956 (12 mars) : démolition du kiosque de la Grand Place.

1956 (25 septembre) : le Ministère de la Justice publie un arrêté stipulant que les quartiers réunis de Merbraine, la Barrière, la Cité et Saint-Sébastien sont érigés en chapellenie ressortissant de la paroisse Saint-Etienne. Pierre Oudewater en sera l'abbé fondateur.

1957 : la Bibliothèque communale s'installe au 37, Avenue Léon Jourez.

1957 (28 et 29 septembre): festivités (grand concert, grand messe, cortège, séance académique, vin d'honneur, grand bal,...) du centenaire de l'Association Saint-François-Xavier (mutuelle chrétienne).

1958: Il y a 13 428 habitants à Braine. (1948: 12 121 - 1958: 13 428 - 1970: 18 545 - 1980: 29 902 - 1990: 32 504 - 1999: 35 259 et 2009: 38 244)

1958 : création du Syndicat d'Iniative et de Tourisme de Braine-l'Alleud à l'initiative d'Albert Jonnaert (président-fondateur), Albert Allard et Edouard Leclercq.

1958 : création du groupe de Gilles "Les Infatigables" par Valère Albeau, par le patron du Wiel's Central et par quelques copains.

1958 (septembre) : ouverture de la Belgique miniature (carte en béton de la Belgique à l'échelle 1/10.000ème, soit un relief d'environ 175m sur 120) à l'emplacement actuel du stade Gaston Reiff. Un parc d'attractions et un karting y furent joints. (Voir "Echo du Hain" n°62)

1959: C’est en visitant le pavillon Allemand de l’Exposition Universelle de 1958 que Roger Goossens fut séduit par la musique bavaroise. Ainsi naquit l’idée de créer un orchestre « Oberbayern » au sein de la Société Royale d’Harmonie. Fondé en 1959, cet orchestre a pour vocation d’animer les kermesses organisées par la Société ainsi que diverses fêtes locales. Occasionnellement, il preste également en dehors de Braine-l’Alleud, en particulier à Menden, et se produit en concert. Site de la Société Royale d'Harmonie

1959: la communauté de L’Immaculée des Soeurs de Marie (voir 1838) s’associe à celle des Filles de Marie de Pesche. L'institut de la Vallée Bailly est alors connu sous le nom de l’Institut de l’Immaculée.

1959 : la ligne de chemin de fer 115 Braine-l'Alleud - Clabecq est fermée au trafic "voyageurs".

1959 : inauguration d'une petite chapelle provisoire pour la chapellenie de Saint-Sébastien au 96, Rue Ernest Laurent, dans un ancien atelier de menuiserie.

1959 : fermeture de la ligne vicinal reliant Braine-l'Alleud à Nivelles via Virginal.

1959 (17 janvier): le conseil communal a admis le principe de la construction dans la cour de l'hôtel de ville d'une caserne destinée au service incendie.

1959-1960 : construction de la nouvelle "cité" au nord de l'Avenue Alphonse Allard

Années 1960

1960: construction de la clinique (50 lits) "Wynen" , Rue Wayez.

Hôpital "Wynen", rue Wayez. Son premier hôpital (20 lits) de la rue du Château devenant trop petit, le docteur André Wynen décide de construire un nouvel hôpital de 50 lits. Son frère, Jean Wynen, en sera l'architecte.
















1961 : déplacement du monument aux morts 1914-1918 de la place du Môle à la Rue Pierre Flamand devant le cimetière du Centre.

1961 : mise hors-service de la ligne de chemin de fer 115 de Braine-l'Alleud à Sart-Moulin.

1961 : la "nouvelle" gendarmerie de la Rue Pierre Flamand remplace les anciens bâtiments de la Rue Jules Hans.

1961 (2mai) : incendie du château des comtes de Meeûs à Lillois.

1962 : création du quartier de la Flohaye (avenue de la Flohaye et du Feuillage).

1962 : démolition de l'hôtel des Colonnes et du château Cheval(?) à Mont-Saint-Jean pour aménager le carrefour entre les chaussées de Bruxelles, de Nivelles, de Charleroi et de Louvain.

1962 (15 septembre) : festivités à l'occasion du tricentenaire de la brasserie Gévé à Braine-l'Alleud . Une fête de la bière, entre autres, eut lieu sous chapiteau à la place du Môle.

1963 : construction du café et de la salle "Le Germinal" à l'emplacement de l'ancienne "Maison du Peuple" (voir Place et rue du Môle)

1963(30 juin): inauguration du centre de délassement "Le Paradis", Rue du Paradis, par le bourgmestre Georges Rousseau. De mai 1963 à mars 1965, c'est l'ASBL Belgique Miniature qui s'occupera de la gestion du Centre..

1963 : création du CAPSA (Centre d'adaptation pédagogique et sociale pour adultes et adolescents mentalement handicapés) devenu Village N°1 l'année suivante.

1963 (avril) : création de la Régie foncière et immobilière (RFI) de Braine-l'Alleud.

1964 : la famille Demoulin possédait une exploitation agricole située à Braine-l'Alleud. Suite à une augmentation de la densité de la population et, par conséquent, des zones d'habitation, ils décidèrent de changer de métier. C'est ainsi que naquit en 1964 les Transports Demoulin sprl dont l'activité sera le transport routier de marchandises.

1964 : UCB achète ses premiers terrains à Braine-l'Alleud.

1964: fermeture de la ligne vicinale (trams): Braine-l'Alleud/Bruxelles/Wavre. Le 31 mars, dernier tram entre Waterloo et Braine-l'Alleud.

1964 : fondation du Village n°1.

1965 : grève de sept semaines des ouvrières des Tresses du Brabant (421, chaussée d'Alsemberg)

1965: installation du CCRM (Centre de Contrôle des Radiocommunications des services Mobiles), rue des Belles Pierres à Ophain.

1965 : en commémoration du 150ème anniversaire de la Bataille de Waterloo,la brasserie Gévé crée la bière "Napoléon", la "Bière des Braves".

1965 : n'attirant pas les foules, le site de la "Belgique miniature" est démantibulé.Le stade Gaston Reiff a depuis lors pris sa place.

1965 (14 octobre) : la brasserie Gévé est reprise par la brasserie Alken.

1966: arrivée de Willy Barette à Braine-l'Alleud pour animer la Maison des Jeunes "La Baraka".

1966 : démontage des rails de la ligne vicinale Braine-l'Alleud -Wavre.

1966 : parution du premier périodique « Le Brainois »

1966 : inauguration du quartier des Trois Lions.

1966 : démolition de l'ancienne Eglise Sainte-Gertrude à Lillois, la tour et la nef menaçaient de s'effondrer.

1966 : Lillois fête son millénaire.

1966 (19 décembre) : le Conseil communal décide de la création d'un nouveau cimetière près du bois du Foriest. Il aura une superficie de 12 ha.

1966/1967 : arrêt définitif du moulin de Mont-Saint-Pont.

1967 : Louis Paesmans (PSC) devient bourgmestre suite au décès de Raymond Brassinne (PLP).

1967 : l'Institut Saint-Jacques, section du Collège Cardinal Mercier, redevient école paroissiale.

1968: le conseil communal décide la fermeture de l'abattoir public sis à l'intersection de la chaussée d'Alsemberg et de la rue de l'Abattoir

1968 (juin) : fondation de l'Ensemble Instrumental et Vocal (avec une quarantaine de choristes et une quinzaine d'instruments) par Daniel Vandersleyen.

1968 (7 septembre) : inauguration des premiers bâtiments de la nouvelle école de la Sainte-Famille. L'extension a été construite en 1977/1978.

1968 (6 décembre): la chapellenie Saint-Sébastien est érigée en paroisse.

1968 (9 octobre) : le parc du Centre fut rebaptisé officiellement par le conseil communal "Parc des frères Kennedy" mais cette décision ne fut jamais appliquée. Source : "Balade dans Braine-l'Alleud d'hier et d'aujourd'hui" de Muriel Vandommele (Editions Studio Real Print - Décembre 2010)

1968/1969 : élargissement de la rue de Hal (route de Nivelles à Hal) à Bois-Seigneur-Isaac. Démolition partielle de la ferme du Héseau au carrefour avec la rue A.Demoor.

1969: démolition de la gare vicinale (trams) qui se trouvait au bas du pont Courbe (côté Patte de Poule)

1969 (18 janvier) : réception officielle par l'Administration communale de Jacky Ickx, détenteur du Trophée du Mérite Sportif pour l'année 1968.

1969 (13 avril) : pose de la 1ère pierre de l'Eglise Saint-Sébastien.

Années 1970

1970 : il y a 18 545 habitants à Braine. (1948: 12 121 - 1958: 13 428 - 1970: 18 545 - 1980: 29 902 - 1990: 32 504 - 1999: 35 259 et 2009: 38 244)

1970 (21 mars) : inauguration de l'Eglise Saint-Sébastien en présence du Cardinal Suenens.

1970 (15 décembre) : la brasserie d'Alken décide d'arrêter la fabrication de la bière à Braine. Les bâtiments seront vendus à la commune en 1971.

1971 : André Glibert (PSC) devient bourgmestre de Braine-l'Alleud suite au décès le 3 mars 1971 de Louis Paesmans (PSC).

1971 : asphaltage de l'Avenue Alphonse Allard.

1971 : construction d'un chalet à Lanslevillard (France) pour les élèves de l'Athénée royal.

1971 : fondation du club de pétanque "Le Paradis" à la Rue du Paradis.

1971: inauguration du campanile (clocher) devant l'église Saint-Sébastien.

1972: naissance de l'école communale mixte du Pré vert avec la fusion des deux écoles communales de Lillois ( Jadis, les garçons fréquentaient le bâtiment situé au n°55 de la Grand'Route (actuellement l'Espace lilloisien) alors que les filles se rendaient au n° 112 de la même rue, une construction rachetée par le photographe Bernard Henreaux).

1972: création d'un "complexe" sportif (pistes d'athlétisme, terrain de football,...) à l'emplacement de l'ancienne Belgique miniature, actuellement stade Gaston Reiff

1972 (25 février): vive controverse et opposition ferme et déterminée de la part du Conseil communal d'Ophain-Bois-Seigneur-Isaac à la construction du ring Est de Bruxelles qui devra traverser le territoire d'Ophain-Bois-Seigneur-Isaac.

1972 (31 juillet) : décès du ministre d'Etat Paul-Henri Spaak à 73 ans. Il résidait à Sept-Fontaines et repose au cimetière du Foriest à Braine-l'Alleud.

1972 (13 août) : fondation du cercle "Jardins et Loisirs brainois"

1972 (30 août) : création de l'Association du Musée de Braine-l'Alleud.

1972 (septembre) : naissance du Foyer socio-culturel de Braine-l'Alleud suite à la rencontre d'une trentaine d'associations culturelles et des pouvoirs publics. Il s'est d'abord installé 6, rue des Jambes en compagnie de l'Académie de musique.

1972: (novembre ) création de l'Académie de musique de Braine-l'Alleud sous l'impulsion de l'échevin Emile Désirant.

1972 (19 décembre): inauguration de l'autoroute Bruxelles-Paris, les travaux avaient commencé en 1968.

1973: aménagement en parc public (11 ha) du parc Bourdon (nom de son ancien propriétaire) dont la CIBE cède la gestion à la commune (Rues Jean Volders, de la Légère Eau et Baty Gigot).

1973: placement de feux de signalisation au carrefour du "Cosmos" (chaussée de Nivelles et route du Lion) appelé à cette époque "carrefour de la mort"

1973: modification du passage souterrain (plan incliné,...) sous les voies du chemin de fer Bruxelles-Charleroi

1973 (31 mars) : consécration de la nouvelle église Sainte-Gertrude à Lillois.

1973 (29 mai) : début des travaux de rénovation de l'église Saint-Etienne. A partir de cette date jusqu'au 1er février 1974, le culte sera célébré dans le local des mouvements de jeunesse de la rue des Combattants (actuelle rue des Croix de Feu).

1973 (9 septembre) : pose de la 1ère pierre de la maison de repos "Le Vignoble".

1973 ( 10 novembre) : inauguration de la salle omnisport au 203, Avenue Alphonse Allard.

1973 (18 et 25 novembre) : deux dimanches sans voitures imposés à l'époque pour réagir à la crise énergétique.

1974: création de l'école des arts à l'initiative de l'échevin Emile Désirant à la rue Albert 1er.

1974 : fermeture du puits Saint-Sébastien (au château d'eau Saint-Sébastien) pour des raisons de pollution.

1974 : élargissement de la voirie et installation de feux de signalisation au carrefour de Mont-Saint-Pont.

1975 (27 février) : collision ferroviaire à Lillois à proximité de la Grand'Route et du pont de la Rivelaine(2 morts, 20 blessés dont 10 ont été hospitalisés).

1975: réalisation de la voirie du lotissement "Saint-Zèle"

1975: le conseil communal décide de désaffecter le cimetière du Centre et celui de l'Hermite en faveur du cimetière du Foriest.

1975: Lillois-Witterzée et Ophain-Bois-Seigneur-Isaac doivent fusionner avec Braine-l'Alleud. Ces deux communes auraient préféré à une grande majorité de leur population rejoindre la commune rurale de Baulers et s'appeler "Baulois-sur-Hain" Le quartier du Chenois doit quitter Braine-l'Alleud et rejoindre Waterloo malgré l'avis contraire d'une majorité de sa population. Waterloo obtient également un accès à la butte du Lion.

1975/1976: fermeture de la maison de retraite qui occupait la maison natale du Cardinal Mercier. Il était temps de quitter le bâtiment qui ne répondait plus aux normes de sécurité indispensables.

1976 (début) : démolition de la maison du garde-barrière du passage à niveau de la gare de Sart-Moulin. Enlèvement des pierres du quai pour voyageurs.

1976 : création à Lillois de la chorale "La Rivelaine".

1976 : l'administration communale achète la salle du "Cercle" , Rue Jules Hans, pour la transformer en un foyer socio-culturel. Coût des transformations : 11 000 000 francs belges.

1976: aménagement d'une "piste de santé" d'une longueur de 1500 m et jalonnée de 20 panneaux indiquant les exercices à pratiquer au Parc Bourdon (rues Jean Volders, de la Légère Eau et Baty Gigot)

1976 (juillet) : ouverture de la maison de retraite "Le Vignoble" à l'angle de la rue Longue et de la rue du Paradis.

1977 (1er janvier): Emile Désirant (Parti Social Chrétien) devient le 1er bourgmestre du "grand" Braine-l'Alleud (avec Lillois-Witterzée et Ophain-Bois-Seigneur-Isaac). Il le restera jusqu'au 22 février 1983.

1977: inauguration de la piscine communale "Le Neptune".

1977: la société Royale "Les Fanfares des Hameaux" devient l'Harmonie Royale de Mont-Saint-Pont.

1977 : création du club de gymnastique Dynamic Club dans les locaux de l'Institut de la Vallée Bailly.

1977 : fondation à Lillois de l'Ensemble Clap'Sabots (danses, musiques et traditions populaires) par Nicole De Keghel.

1977: fermeture des Tresses du Brabant (421, chaussée d'Alsemberg)

1977: mise en service de l'hôpital (250 lits) de Braine-l'Alleud-Waterloo derrière la clinique initiale de la rue Wayez

1978 (mars) : création de l'Eglantier par une association de bénévoles pour venir en aide à toutes les femmes "en difficultés".

1978 (juillet) : ouverture à la circulation du ring Est de Bruxelles. D'abord appelée A202, elle est identifiée depuis 1985 sous le signe R0 (le ring zéro et non ring ouest). Les différents ponts furent construits en 1976.

1978 (27 novembre) : achat du château Allard (actuellement château Cheneau) avec ses dépendances et parc par la commune de Braine-l'Alleud moyennant le prix de 20 000 000 de francs belges. Voir aussi Avenue Alphonse Allard

1978 : la commune de Braine-l'Alleud accepte de parrainer le bataillon du 4 TTr et à cette occasion, les "fastes" du bataillon furent organisés à Braine-l'Alleud.

1978 : "fastes" du 4TTr avec le colonel Charlier et le bourgmestre de Braine-l'Alleud sur le parking de la cure. Photo : http://amicale-4ttr.be/index.html














1978 : jumelage avec Menden (Allemagne).

1979: jumelage avec Basingstoke and Deane (Grand-Bretagne).

1979 (7 décembre) : une manifestation syndicale mouvementée. Voir Manifestation du 7 décembre 1979.

Années 1980

1980: Il y a 29 902 habitants à Braine. (1948: 12 121 - 1958: 13 428 - 1970: 18 545 - 1980: 29 902 - 1990: 32 504 - 1999: 35 259 et 2009: 38 244)

1981 (24 janvier) : installation du foyer socio-culturel au Centre-Culturel "Le Foyer", Rue Jules Hans.

1981: l'immeuble situé au n°36 de l'Avenue Maréchal Ney a été loué par la commune et dès cette année, on y installa les services de la police (au rez-de-chaussée et au 1er étage) et les services Etat-Civil et Population (au 2ème étage).

1981: création du journal toutes boîtes "Le Petit Bugle" qui durera 10 années (de 1981 à 1991).

1981 : constitution de "la locale" Ecolo.

1981 (9 mai) : visite du roi Baudouin et la reine Fabiola à l'occasion des 850 ans de Braine-l'Alleud. Voir 1981 : visite du Roi Baudouin

Nos souverains sur la Grand-Place. Sur la photo également : Emile Désirant, bourgmestre, et Charles Van Gucht, échevin.













1981 (septembre) : ouverture de l'école du quartier Champ Saint-Zèle (école maternelle et cycle 5-8).

1981 : mise hors-service de la ligne de chemin de fer 115 entre Sart-Moulin et Clabecq.

1982 (28 mars) : Braine-l'Alleud participe à l'émission de jeux de la RTBF "A qui le gant?". Son adversaire : la ville de Saint-Ghislain.

1982 (octobre) : création de l'école de musique "Les P'tits Archets" par Bernadette Vandepoele.

1983 : Emmanuel Hendrickx (PRL-IB) devient bourgmestre, il le restera jusqu'en l'an 2000.

1983: démolition de l'ancien abattoir public pour faire place à un parking (Chaussée d'Alsemberg)

1983 (19 février): 1er carnaval des enfants à Ophain par un samedi froid et neigeux.

1983 (17 septembre): fusillade Chaussée de Nivelles à hauteur du bar portant l’enseigne « Le diable amoureux ». Voir plus sur killersbrabant.be.

1984 : mise en place du CEAJ (Centre d'Ecoute et d'Accompagnement pour Jeunes).

1984 : création de la Maison des Jeunes "Le Prisme".

1984 (29 février) : William Sheller au Foyer socio-culturel de Braine-l'Alleud. Prix des places pour les adultes : 350 frs en prévente, 400 frs à l'entrée.

1984 (30 juin) : fermeture de l'école Sainte-Thérèse,Chaussée Reine Astrid.

1985 : rénovation d'un ancien magasin (entrepôt) des usines textiles Allard-Minne au bas de la Rue Cloquet pour en faire un bâtiment administratif de la commune (services population et urbanisme).

1985 : création de la ludothèque (37, Avenue Léon Jourez).

1985 (17 avril) : jumelage avec Drumondville (Canada).

1985 (27 septembre) : plusieurs individus portant des masques de Carnaval surgissent brusquement armés de fusils à pompe sur le parking du supermarché Delhaize, Rue de la Graignette à Mont-Saint-Pont. Pris de frénésie, les tueurs tirent encore et encore. Ils se font remettre l'argent des caisses puis repartent. L'attaque aura duré quelques minutes. Trois personnes (MM. Roger Engelbienne, Ghislain Platanne et Bozidar Djuroski senior) trouveront la mort, plusieurs autres seront très gravement blessés. Les témoins sont sous le choc. Les forces de l'ordre et les secours arrivent dans le plus grand désordre. Priorité est donnée à l'aide médicale urgente aux victimes. Voir plus sur killersbrabant.be

Photo : Archives Belga.










1986 : création du groupe "Animation du quartier Estrée - Grange des Champs". Voir : http://www.nouvelle-estree.be/

1986: rachat par la province du Brabant à la commune de la piscine "Le Neptune" qui devient alors piscine provinciale.

1986 (9 juin) : la Commune décide de mettre un terme à l'accès à la piscine du Centre de Délassement du Paradis, Rue du Paradis

1986 (13 septembre) : inauguration du hall omnisports communal au Stade Gaston Reiff.

1986 (1er décembre) : installation des pompiers dans leur nouvelle caserne à la Chaussée de Mont-Saint-Jean.

1987 : création du golf de Sept-Fontaines.

1987 (fin de l'année) : aménagement en zone piétonne de la Place et rue du Môle.

1988 : ouverture de l'Avenue de la Belle Province, nouvelle voirie entre le Pont Courbe et la Rue Pierre Flamand.

1988 : naissance de l'association Photo Club Riva Bella à l'Athénée Royal Riva Bella.

1989 : ouverture de la Doudingue, devenue aujourd'hui le B-Club, au clos Lamartine.

Années 1990

1990: Il y a 32 504 habitants à Braine. (1948: 12 121 - 1958: 13 428 - 1970: 18 545 - 1980: 29 902 - 1990: 32 504 - 1999: 35 259 et 2009: 38 244)

1990 (1er janvier) : naissance de la radio Canal 44 "La voix du Foyer" au 4 Rue Jules Hans.

1990 (14 mars) : incendie à l'Eglise Saint-Etienne. A 13h55, le feu a pris dans un réduit situé derrière le choeur: plusieurs millions de francs belges de dégâts.

1990 (11 mai) : manifestation d'enseignants dans le centre de Braine-l'Alleud.

1990 (11 septembre) : exécution d'un pompiste à la station Esso au 98 de la Chaussée de Nivelles. Voir l'article du Soir du 19 octobre 1992.

1991 (17 mai) : décès du comte Jean-Charles Snoy et d'Oppuers à Bois-Seigneur-Isaac. Cet ancien ministre des finances était aussi l'un des cosignataires du traité de Rome.

1991 (18 mai) : inauguration du nouveau "Centre du visiteur" au pied de la butte du Lion (Site du Lion).

1991 (septembre) : une annexe de l'école communale du Grand Frêne (rue de l'Ecole, 25) est installée au 51, Rue du Cimetière à Ophain et est appelée "Petit Frêne".

1992 : aménagement de la Place du Quartier Saint-Jacques, le croisement entre la chaussée d'Ophain et la Rue au Gué étant le témoin de très nombreux accidents.

1992 (6 mai) : décès de Gaston Reiff (médaille d'or des Jeux Olympiques de Londres en 1948)

1992 : inauguration de la Résidence de l'Estrée (emplacement de l'ancien abattoir)à la Chaussée d'Alsemberg. Celle-ci accueille plus de 60 personnes prépensionnées ou pensionnées âgées de 55 ans minimum.

1992 (jeudi 17 décembre) : inauguration de la "Maison des aînés" au Village n°1 avec les ministres De Galan, Onkelinx et Tobback.

1993 (25 janvier) : démolition du hangar marchand de la gare. Voir l'article du Soir du 25 janvier 1993.

1993 (18 avril) : inauguration de la "Closière Sainte-Anne", bâtiment annexe de la cure de l'église Saint-Etienne.

1993 (1er décembre): ouverture d'une agence postale à la place Saint-Sébastien.

1993: il y a 63 exploitants agricoles qui occupaient 2515 ha. Le cheptel est composé de 2950 vaches, 357 porcs, 732 volailles, 52 moutons et 54 chèvres.

1994 : aménagement d'un rond-point prioritaire au carrefour de Mont-Saint-Pont. Avant, c'étaient des feux de signalisation qui réglaient la circulation.

1994 (février) : naissance du Braine Nautic Club (B.N.C.) à la piscine "Le Neptune".

1994 (30 avril) : incendie des anciennes filatures Van Ham. Les dégâts se chiffrent à plus de 100 millions de francs belges.

1994 (12 octobre) : le Sarma de Mont-Saint-Jean devient le Bigg's.

1994 : il y a eu 381 naissances, 88 décès, 187 mariages, 70 divorces, 8 adoptions,...

1995 (1er juillet) : ouverture du LIDL de l'Avenue de la Belle Province.

1995 (5 novembre) : incendie criminel de l'école maternelle de la Rue au Gué. Voir l'article du Soir du lundi 8 novembre 1995

1996 : la province du Brabant est scindée en Vlaams Brabant (chef-lieu : Leuven) et Brabant wallon (chef-lieu : Wavre).

1996 (1er juin) : Braine-l’Alleud devient la première commune de Wallonie à disposer d’un site internet.

1996 (3 septembre) : pose de la 1ère pierre des nouveaux bâtiments de l'école du Grand Frêne, Rue du Cimetière, à Ophain, avec les ministres André Flahaut et Jean-Claude Van Cauwenberghe.

1996 (décembre) : 1er concert de Noël organisé par la commune dans le hall omnisports "Gaston Reiff" (Stade Gaston Reiff).

1997: la Commune achète le Bois du Drapé à la CIBE (devenue Vivaqua)car le niveau de la nappe phréatique diminue.

1997 : (avril) : inauguration du nouveau bâtiment du site du Blanc Caillou à Sart-Moulin. Le bâtiment pourra accueillir les plaines de jeux de la commune mais aussi les mouvements de jeunesse et les associations.

1997 : 1ère activité "Portes ouvertes" à La Potironnerie (Chaussée d'Ophain, 136)

1997 : Toyota Belgium installe son siège social dans le Parc de l'Alliance à l'avenue du Japon.

1998 (avril): le musée communal brainois ouvre ses portes Place Cardinal Mercier.

1998 (12 septembre) : cortège retraçant l'essentiel de l'histoire et du folklore brainois organisé à l'occasion des Journées du Patrimoine 1998. "Le Patrimoine en fête, faites du Patrimoine, faites la Fête."

1998 (décembre) : inauguration du complexe cinématographique Imagibraine en présence de Claude Lelouch.

1999: Il y a 35 259 habitants à Braine. (1948: 12 121 - 1958: 13 428 - 1970: 18 545 - 1980: 29 902 - 1990: 32 504 - 1999: 35 259 et 2009: 38 244)

1999 : la commune achète le bois du Drape pour en faire une réserve naturelle éducative.

1999 (1er janvier) : utilisation obligatoire de sacs poubelles payants.

1999 (19 février) : la commune devient propriétaire de l'ancien domaine militaire (5 ha) de Lillois pour la somme de 14 420 000 FB.

1999 (mars): inauguration de deux nouvelles bibliothèques : Bibliothèque communale "Armand Bernier" à Lillois et la Bibliothèque communale "Plume Libre" à Ophain.

1999 (24 avril) : décès de l'échevin Gaston Philippe. Voir l'article du Soir du 27 avril 1999

1999 (juillet): inauguration de l'espace de sports Gaston Philippe (échevin des sports décédé le 24 avril 1999) à l'Avenue de la Belle Province.

1999 (3 septembre) : ouverture du parking de la Rue de la Goëtte.

1999 (11 septembre) : cortège folklorique. Voir l'article du Soir du 9 septembre 1999.

1999 (4ème trimestre): parution du 1er numéro du trimestriel "L'Echo du Hain", il paraîtra jusqu'en fin 2001.

1999 (31 décembre) : Braine-l'Alleud comptait 34 895 habitants en tout selon les recensements I.N.S.

2000 : construction d'un rond-point au carrefour de la route de Piraumont avec la chaussée d'Ophain.

2000 : destruction de l'ancienne grange du château de Braine-l'Alleud. Cette grange (Rue du Château, à gauche en entrant dans le parking de l'école des Arts) servait au seigneur de Braine à entreposer la dîme (essentiellement des grains) qui lui était due. Cette grange datait probablement du XVIème siècle.

2000 (11 janvier) : ouverture de la Médiathèque au 55, rue des Mésanges Bleues.

2000 : le trésor d'Hergé à Braine-l'Alleud. Voir l'article du Soir du 7 février 2000.

2000 (septembre): la Bibliothèque et la Ludothèque communales occupent le Château Diesbeck

2000 (9 septembre) : cortège historique et folklorique.

Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: