Ferme du Ménil

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Voir aussi Rue Baty Gigot, Chemin du Roussart, Rue du Ménil

La ferme du Ménil (chemin du Roussart proche le chemin de l'Infante) était historiquement le centre de la Seigneurie du Ménil et possédait plusieurs biens, notamment une grande terre au Roussart, un pré dans la Praye vers Sart-Moulin, et l'importante pièce de terre que coupe la ligne du chemin de fer 124 à la hauteur du Baty Gigot et dont la partie vers l'Estrée est bâtie depuis plus de vingt cinq ans. Cette pièce de terre se nommait "le champ du XVème bonnier". Le morcellement de cette seigneurie foncière s'effectua en deux périodes. Le 24 juillet 1805, le " fermier général des biens délaissés par feue Madame de Marsan : Jacques Ignace Vandenbroecke mis en location les terres du Roussart séparément des pièces situées sous Braine-l'Alleud.Le 4 août 1812, le fermier adjudicataire Adrien De Rue (originaire de Hoves près d'Enghien)abandonne la ferme pour résider au moulin de Mont-Saint-Jean suite à son veuvage. Son jardinier Jacques Jacques y reste comme gardien et occupant. En août 1814, le morcellement se poursuit et le cultivateur Jacques Jacques ne prend plus en location que 4 hectares et demi sur les 77 hectares 22 ares que comportait le bail initial (arpentage de 1742 confirmé en 1777). Toutes les terres furent adjugées en baux séparés à différents locataires. En 1819, il restait encore des bâtiments contre le chemin de l'Infante. Utilisés longtemps comme dépendances rurales, on fit abattre dans les années suivantes ces derniers vestiges du manoir médiéval (en très mauvais état). Le plan Craan, dessiné en 1816, pour situer le théâtre des opérations militaires du 18 juin 1815, témoigne encore de l'imposante bâtisse qui s'élevait à cet endroit.Dans la suite, la ferme fut louée avec le champ du XVème bonnier et d'autres petites pièces cultivables, et passa aux familles Hanssens (de 1848 à 1890), à Jules Dubois (natif de Waterloo) dit "Fichain" entre 1900 et la Saint-André 1917, date où s'installe la famille de Gustave Spect natif d'Ophain dit " el Djo". Enfin, à la Saint-André 1936, s'installe Florian Dujacquière (dit:Jean le fin) et sa famille,qui feront l'acquisition de la ferme et de certaines terres des héritiers du notaire Gillis. Les descendants : Joseph puis Jean-Pierre Dujacquière continuent le courageux métier de l'agriculture en nos périodes si contraignantes.... (Source: Philippe Buchelot)

1981. Collection : Brania.
1998. Photo : Jacques Langlais. Collection : Brania.
1981 : vue du chemin du Roussart. Collection : Brania.
1993 : vue du chemin du Roussart. Collection : Brania.
1 janvier 2012. Photo : Jean-François Piraux.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: