Avenue Léon Jourez : les maisons

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Voir aussi : Avenue Léon Jourez, Parc du Centre, Place de la Gare, Chaussée d'Alsemberg, Place du Môle, Rue Schepers, Rue du Serment

Pour la liste des magasins, voir sur : Avenue Léon Jourez : les maisons 2

Voir sur Google Maps

L'actuelle Avenue Léon Jourez a été longtemps un simple chemin irrégulier avec un talus important côté nord,et ce jusqu'à l'arrivée du chemin de fer. Précédant de quelques mois l'inauguration de la gare en avril 1874, la première maison construite fut celle du marchand de charbon Gustave Becq courant 1873. Cette maison est l'actuel numéro 78 de l'avenue.

Avec la fin du cimetière tout proche en 1875 (année de l'ouverture du cimetière de la rue Pierre Flamand), l'édification de l'école communale, qui deviendra l'athénée du centre, le talus va rapidement disparaître (confection sur place de centaines de milliers de briques) et le quartier va radicalement se modifier. Le cimetière désaffecté,la quasi totalité des tombes transportées, après 12 années de friche, la commune a décidé de transformer l'espace ainsi libéré en parc communal. Les plantations furent attribuées au jardinier Gustave François en 1888.

Entre temps, plusieurs maisons, tout d'abord proches de la ferme du Môle, de part et d'autre de ce qui s'appelait alors la rue, puis, élargie et bien repavée, la route de Mont-Saint-Jean, sont apparues. Et en 1881 a été construit le grand bâtiment du négociant en tissus, Evence Mertens, oncle de Jules Mertens, perpendiculairement à la route et qui sera au début du XXème siècle, le patronage.

Ensuite, en 1887 et 1888 ce sont deux autres firmes qui s'installent, plus proches de la gare, du même côté nord de la route, les firmes Lefèvre - Bernier (trop à l'étroit rue Sainte-Anne) et surtout les frères Zacharie et Joseph Stourme, dont le bâtiment de vannerie était situé à l'emplacement actuel de Belfius, formant le coin avec la Place de la Station (Gare).

Dans ces mêmes années, la bâtisse pousse rapidement et l'ensemble des maisons de petite dimension remplit l'espace situé entre la rue du Môle (pas encore la place,qui n'apparaît qu'en 1906-1907) et le Parc, sur la droite, et depuis le coin de la chaussée d'Alsemberg jusqu'au numéro 17 actuel.

En 1894 et l'année suivante, apparaissent alors les deux grandes demeures bourgeoises de l'avocat Léon Vanham, aussi commissaire de l'arrondissement de Nivelles (en 1895)-actuel n° 47- et celle du filateur Justin Vanham - Broeckman -actuel numéro 51.

Celles-ci sont suivies par les deux autres de même ampleur, avec encore plus de recherches au niveau du style architectural, à savoir la maison du notaire André Gillis en 1897 et celle d'Emile Vanham en 1899.

Les quelques espaces encore disponibles seront comblés durant les trois premières décennies du XXème siècle pour donner l'allure générale de l'avenue. Seules les modifications, parfois très (trop ?) radicales au style des bâtiments existants, ainsi que les changements opérés au parc du centre, ont encore affecté par la suite, l'avenue Léon Jourez.

1957 : la Bibliothèque communale s'installe au 37, Avenue Léon Jourez, suite au rachat de la propriété Gevaert (ancien conseiller communal décédé en 1955).

1970: la salle Eldorado est vendue et définitivement fermée. La Royale Harmonie y tenait ses activités depuis au moins 1958.

1974 (novembre): l'agence de la CGER (Caisse Générale d'Epargne et de Retraite) déménage du 30 au 75.

2012 (samedi 10 mars) : une croix gammée taguée sur une boucherie Halal. Voir l'article paru dans La Capitale.be du lundi 12 mars 2012.

2013 (avril) : la chaîne de librairies Club lance un plan de restructuration. Le magasin brainois est menacé. Voir l'article de La Capitale du jeudi 4 avril.

2017 (début janvier) : fermeture du Gymnasium. Voir l'article de La Capitale du 7 janvier 2017.

Septembre 1944.Collection : Brania.
1935: publicité parue dans le Calendrier du Commerce. Collection : Josiane Pierart.
Publicité parue dans le Calendrier du Commerce du jeudi 23 août 1956. Collection : Josiane Pierart.
1939. Collection : Olivier Parvais.
Autocar St Jean ( Photo prise entre 1930-35). Christian Derycke:"Selon ma source de renseignement,la personne a 93ans, voici quelques noms. En regardant la photo de gauche à droite,debout au dernier rang, (orthographe des noms incertaine) 1er Daniel Justaert, le chauffeur Hector St Jean. 2ème rang: 3ème Delval Robert, 4ème Henne Edmond, 6ème Allard René, à l'extrême droite Demunter François. Accroupis,1er Swaelens Fernand , 2ème Barry Louis, 4ème Acacias Jean, 5ème Hautphenne Léopold." Collection : Christian Derycke.
Publicité parue dans le journal "La Brabançonne" paru le samedi 16 septembre 1944. Collection : Brania.
1991. Collection : Josiane Pierart.
Publicité parue dans l'Annonce Brabançonne du samedi 10 jullet 1920. Collection : Josiane Pierart.
1980. Collection : Olivier Mortier.
Vers 1930 : salle "Eldorado", établissement tenu par René Gosseau. L'orgue était propriété de Mr.Gosseau. Réunion de sociétés colombophiles (Braine,Chenois,Mont-Saint-Pont,Sart-Moulin,Ermite)avec à l'avant-plan, les lots (vélos,horloges,coupes,phonographes,...)
Jean-Marie Laus : "Octobre 1956 au café Wiels. On reconnaît à l'extrême droite Armand Plasman (avec lunettes) jouer aux cartes." Collection : Jean-Marie Laus.
1957. Publicité parue dans l'Annonce Brabançonne du jeudi 31 janvier 1957 obtenue grâce à Olivier Stourme.
1957. Publicité parue dans l'Annonce Brabançonne du jeudi 31 janvier 1957 obtenue grâce à Olivier Stourme.
Monique Verbeque : "Prés du Wiels du temps de Roger et Marie-Jeanne." Collection : Monique Verbeque.
1965. Ancienne collection : Michel Dupont.
Coupure de l'Annonce brabançonne du 20 janvier 1966. Collection : Olivier Mortier.
Ronald Plasman: "L'entrée du "Wiels" en 1972. Sur la photo Jeanine Lafontaine, fille des propriétaires du cinéma "Le Palace", rue Cloquet." Collection : Ronald Plasman.
1979. Collection : Dominique Manandise.
1960. Collection : Josiane Pierart.
1972 : bon de commande de l'opticien Gervy Chr. Collection : Brania.
1911: couverture d'une petite brochure publicitaire. Collection : Brania.
L'Annonce Brabançonne du samedi 20 novembre 1920. Collection : Josiane Pierart.
1953. Calendrier du Commerce du jeudi 11 juin 1953. Alain Senterre-Courtois: "A. Vanhouche avait ce magasin, et était, aussi plombier, par après, son fils, sur le même emplacement a tenu un magasin d'articles cadeaux, assez réputé."Collection : Josiane Pierart.
Etienne Wilmet: "Cela fait partie des panneaux routiers "de guerre" réalisés durant la deuxième guerre mondiale par ou à l'intention des Allemands. Il en reste quelques-uns à Braine…" Tout droit : Ophain, à droite : Hal. Photo : Etienne Wilmet.
1er septembre 2010. Photo : Jean-François Piraux.
Jean-Marie Laus:"Achille Decordt (1889-1965) avait épousé Hélène Vanderplanck la soeur de François mon grand-père maternel et aussi d'Adrien le photographe de l'avenue Jourez également. Il avait un commerce de grains et tabacs. Il s'était installé avenue Léon Jourez en 1924. Il remit ses affaires à sa fille Lucie en 1944. A cette époque le n° était le 15. Achille et son épouse ont déménagé rue Notre-Dame, 31." Collection : Jean-Marc Wautier.
Verso de la carte précédente.Collection : Jean-Marc Wautier.
1960. Programme des festivités du cortège carnavalesque du lundi de Pâques 1960. Collection : Josiane Pierart.
1947. Collection : Josiane Pierart.
1949. Collection : Brania.
1982. Saint-Jean Sports au 17, avenue Léon Jourez.
1980. Collection : Josiane Pierart.
Calendrier du Commerce du 2 février 1950. Collection : Josiane Pierart.
Calendrier du Commerce du jeudi 23 août 1956. Collection : Josiane Pierart.
9 février 2014. Photo : Jean-François Piraux.
1968: le "30". Caisse Générale d'Epargne et de Retraite dont le directeur était monsieur Mattot. Fermeture de l'agence à ce numéro en novembre 1974.
Carte datant de 1911. Collection: Jean-Marc Wautier.
1978 : publicité parue dans la revue "Le Brainois n°9" du Syndicat d'Initiative et du Tourisme de Braine-l'Alleud.
Calendrier du Commerce de 1953. Collection : Josiane Pierart.
Martine Verbeque: "Me voilà sur mon vélo devant une des vitrines de notre magasin au 31 de l'avenue. A droite de la vitrine, il y a la porte de notre garage. Et en 66, lorsque le propriétaire a vendu la maison, la partie côté garage est devenue la propriété du fleuriste "Lepoivre" qui habitait au préalable près de l'église, je crois. La dame avait une main paralysée et le monsieur était un costaud à lunettes (pas très sympa!!!).Et la partie côté magasin de jouets est devenue propriété de Joseph Biasetto (cordonnerie puis friterie). Après la porte du garage, c'était l'emplacement de l'ancienne bibliothèque." Collection : Martine Verbeque.
Au "35": "Il Fornetto" (Pizzeria) ouvert de fin 2009/début 2010 à fin janvier 2011. Photo : Jean-François Piraux.
Martine Verbeque:"Un temps où on pouvait encore jouer sur le trottoir sans gêner les passants et sans craindre la circulation! Là c'est ma soeur et moi!"Collection : Martine Verbeque.
2007 : le "37". Photo: Arnaud Corbisier.
Années 1930 : publicité du photographe/imprimeur Adrien Vanderplancq.
Collection : Jean-François Piraux.
Collection : Véronique Denis.
1942, au 32-34. Collection : Josiane Pierart.
1935: publicité parue dans le Calendrier du Commerce. Maroquinerie Moderne, au 34 (?). Collection : Josiane Pierart.
1960. Collection : Josiane Pierart.
1952. Collection : Josiane Pierart.
1952: aux environs du numéro 43. Collection : Josiane Pierart.
1er septembre 2010. Photo : Jean-François Piraux.
14 avril 2010. Anciennement,la maison de droite était occupée par la famille d'Ernest Castiaux. Bâtie durant les années 1890, cette maison fut tout d'abord la propriété de Justin Vanham-Broeckman et sa famille, puis à partir de 1906, le médecin Ransquin y reçu ses clients jusqu'à son décès en 1922. Photo : Jean-François Piraux.
Palais du Meuble (M et Mme Waroquet-Tellier) au 43. Collection : Brania.
1955: Paris Braine (vêtements pour dames). Publicité parue dans le Calendrier du Commerce du 20 août 1955. Collection : Josiane Pierart.
Publicité parue dans la Revue trimestrielle du collège Cardinal Mercier de juin 1932. Collection : Jean-François Piraux.
1978 : publicité parue dans la revue "Le Brainois n°9" du Syndicat d'Initiative et du Tourisme de Braine-l'Alleud.
1922. Annonce parue dans "Le Brainois" du 3 juin 1922. Collection : Brania.
Maison construite entre 1899 et 1902 par le notaire André Gillis. Voir Anciens Brainois. Actuellement n°55: Studio Telecom. Ancienne étude des notaires Gillis , Paul et André Glibert.
Carte postée en 1927. Jardin de la maison du notaire Gillis. Voir Anciens Brainois. Sur la photo: Clémence Delfosse, l'épouse du notaire et la seule à regarder le photographe, le notaire André Gillis qui regarde en direction de sa fille Marguerite Gillis, ... Marguerite épousera Paul Glibert qui prendra la succession d'André Gillis. Pierre Chantraine:"Le notaire André Glibert ( petit-fils de maître Gillis) avait transformé la serre en salle de séjour et une partie du fond du jardin avait été aménagé en court de tennis". Collection : Jean-Marc Wautier.
Carte postée en 1906. Bâtiment occupé actuellement par la banque ING. Collection : Jean-Marc Wautier.
Carte postée en 1913. Collection : Jean-Marc Wautier.
10 mai 2009. Photo : Jean-François Piraux.
11 août 2010. Librairie "Club" ouverte début août 2010 à la place du magasin "Di". Photo : Jean-François Piraux.
Laurent Bruning: "1892, devant ce qui est maintenant le magasin Club. Jules Mertens, à droite sur la photo, mon arrière grand-père." Collection : Laurent Bruning.
1899. Collection : Josiane Pierart.
Annonce Brabançonne du samedi 11 octobre 1913. Collection : Josiane Pierart.
Jules Mertens en 1906. Collection : Olivier Mortier.
Vers 1924. Collection : Laurent Bruning.
Vers 1924. Collection : Laurent Bruning.
Collection : Laurent Bruning.
19 décembre 1930. Collection : Laurent Bruning.
Entête de lettre de 1934. Collection : Josiane Pierart.
1948. Ronald Plasman:"Achat d'un vélo par mon père, chez les Frères Mertens en 1948".Collection : Ronald Plasman.
Fin 19ème siècle, à l'emplacement de l'actuel numéro 71. Collection : Laurent Bruning.
1956. Publicité parue dans le Calendrier du Commerce du jeudi 5 juillet 1956 obtenue grâce à Olivier Stourme.
1968: Alain Mertens (Vélos,motos,machines à coudre Singer,tondeuses Lawn Boy,...) au 69.
1971. Collection : Brania.
1956. Publicité parue dans le Calendrier du Commerce du jeudi 9 août 1956 obtenue grâce à Olivier Stourme.
27 et 28 mars 1932: soirées dramatiques et musicales à la salle de l'Union Démocratique. Collection : Jean-François Piraux.
A droite se trouvait le local de l'"Union démocratique", siège du patronage et des oeuvres paroissiales. C'est dans la cour de cet établissement, alors ombragé de beaux arbres, que le cardinal Mercier bénit la 1ère pierre du Collège Cardinal Mercier le 9 juin 1924. Collection : Laurent Bruning.
1967. Collection : Josiane Pierart.
Restaurant La Griglia. Collection : Olivier Mortier.
17 mars 2013. "A la Retouche". Photo : Frédéric Dassy.
Années 1970.
2010: au "79" Phone Corner.
Calendrier du Commerce du jeudi 26 mars 1942. Collection : Josiane Pierart.
Publicité parue dans le Calendrier du Commerce du jeudi 30 avril 1942. Collection : Brania.
Ciné Lux. Publicité parue dans "La Brabançonne" du samedi 16 septembre 1944. Collection : Brania.
1960. Collection : Josiane Pierart.
Calendrier du Commerce de début octobre 1964. Collection : Brania.
1968.
1925. Olivier Mortier:"J'ai localisé la photographie. La maison voisine du garage Saint Jean et par extension celle de la banque Veny correspond actuellement au Centre d'Ecoute et d'Accompagnement pour Jeunes. L'entrée du garage correspond donc à l'accès au gymnasium." Collection : Olivier Mortier.
Vers 1915. Collection : Jean-Marc Wautier.
1935. Publicité parue dans le Calendrier du Commerce du jeudi 21 mars 1935. Collection : Josiane Pierart.
Collection : Olivier Mortier.
1948. Publicité parue dans le Calendrier du Commerce du jeudi 25 novembre 1948. Collection : Josiane Pierart.
Début des années 1950. Martine Verbeque: "Voilà le premier magasin de jouets de mes parents, situé avenue Léon Jourez, près de la gare, à côté de chez René Kegelaert (taxi). Le magasin était approximativement en face de l'ancien cinéma Lux. Au rez de chaussée de la maison Kegelaert, il y avait un magasin de liqueurs, vins, spiritueux..... C'était une dame qui tenait ce magasin et si mes souvenirs sont bons, elle s'appelait Julia. Ces photos datent du début des années 50 (51-53???)". "Voilà le magasin lors d'une braderie. La dame avec son chemisier blanc, est ma maman Eugénie Courtois.". Collection : Martine Verbeque.
Monique Verbeque: "Le magasin de jouets de mes parents, au début de l'avenue Léon Jourez en 1949. Plus tard, le magasin a déménagé plus loin , toujours dans l'avenue Léon Jourez, , c'était " Le Paradis des Enfants"" Collection: Monique Verbeque.
Collection : Martine Verbeque.
Début des années 1950. Martine Verbeque: "Là, c'est mon papa, Jean Verbeque, avec son taxi!". Collection : Martine Verbeque.
1948. Sur la photo, Jean Verbeque. Monique Verbeque: "Juste à côté de chez nous habitaient Yvan et René (Kegelart) dont les parents Julia et Georges tenaient un magasin ou l'on vendait des alcools." Collection : Monique Verbeque.
1962. Josiane Pierart : "1962. La maison de droite est celle d'Yvan Kegelaert (taxi), la façade actuelle a complètement changé. La maison au milieu: un magasin de liqueurs tenu par la maman d'Yvan, la façade actuelle complètement changée. Actuellement, c'est un serrurier. La maison de gauche, juste le bas a changé, le balcon existe toujours..." Collection : Josiane Pierart.
1962. Collection : Josiane Pierart.
31 décembre 2013. Photo : Jean-François Piraux.
Josiane Pierart : "Etablissement FERON (où il y a eu le "Coffre à pulls" ) et Yvan Kégelaert en habit de taximan ...début 1960?" Collection : Josiane Pierart.
8 août 2017. Photo : Jean-François Piraux.
Facture du 15 juin 1926 de l'imprimerie R.Gosseau. Collection : Brania.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: