Position défensive antichars

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Version du 21 août 2019 à 03:56 par Germain (Discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Voir aussi Avenue de l'Estrée, Rue Pierre Flamand

Suite aux événements de septembre 1938 (Munich), il fut décidé de se fortifier au sud et d'établir une position couvrant la capitale, entre la la Dendre et la Dyle. Cette position longue de 35 km coûtera 10 millions de francs belges.

La barrière ATK comprenait sur Braine-l'Alleud 4 abris bétonnés pour mitrailleuses et des réseaux de défense avec tétraèdres et éléments Cointet, des réseaux de barbelés, des tranchées d'appui rapproché pour armes automatiques de couverture, de bornes d'amarrage pour les barrières Cointet. Pour les barrières Cointet : voir sur Wikipédia. Le camouflage des abris consistait en une imitation de maisonnettes par murs de briques de parement avec toit plat.

1940 (mai) : la position ne sera occupée ni par les Belges, ni par les Français.

1941 (21 janvier) : le Commandement Allemand en Belgique ordonne de faire enlever toutes les barrières ATK. Un grand nombre se retrouveront sur les défenses allemandes de la côte atlantique et de la Manche.

Bibliographie : "La position défensive Antichars de Braine-l'Alleud en 1939-1940" par Jean Bosse (août 1990) dans "Glanures au fil du temps (Fascicule n°29)" Association du Musée de Braine-l'Alleud (1992) pages 32 à 47.

Voir l'article sur le "D4, abri bétonné du centre antichars de Braine-l'Alleud" sur lignekw.blogspot.be

Une chenillette belge "utility" tracte une barrière Cointet dans la prairie de la ferme des Protestants (ferme de la Tour) durant l'hiver 1939-1940, ferme tenue par la famille Antoons. Source :"La position défensive Antichars de Braine-l'Alleud en 1939-1940" par Jean Bosse (août 1990) dans "Glanures au fil du temps (Fascicule n°29)" Association du Musée de Braine-l'Alleud (1992). Collection : Brania.
19 juin 2019. Barrière Cointet photographiée au Musée Royal de l'Armée. Pour les barrières Cointet : voir sur Wikipédia.
1956. Vue depuis la Rue Pierre Flamand. Au fond, la Rue Baty Gigot. A droite, à l'avant-plan, l'abri se trouvant entre l'Avenue de l'Estrée et la Rue Pierre Flamand. Collection : Léon Loiseau.
17 janvier 2010 : l'abri se trouvant entre l'Avenue de l'Estrée et la Rue Pierre Flamand. A gauche, les embrasures d'observation et de tir. A droite, le sas d'entrée. Voir l'article sur le "D4, abri bétonné du centre antichars de Braine-l'Alleud" sur lignekw.blogspot.be. Photo : Jean-François Piraux.
17 janvier 2010 : derrière l'Avenue de l'Estrée. Vue sur le sas d'entrée. Voir l'article sur le "D4, abri bétonné du centre antichars de Braine-l'Alleud" sur lignekw.blogspot.be. Photo : Jean-François Piraux.
15 juillet 2019. Au "Doignon". Photo : Jean-François Piraux.
15 juillet 2019. Au "Doignon". Photo : Jean-François Piraux.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: