Gare de Sart-Moulin

De Wiki - Braine-l'Alleud .

(Redirigé depuis Sart-Moulin)

Voir aussi Rue de la Gare, Blanc Caillou, Ligne 115, Chemin du Blanc Caillou, Chemin du Fourçon, Chemin dit le Bois

Voir aussi pour la ligne 115 de chemin de fer : http://users.belgacom.net/bn049851/ligne115/laligne.html

1885 : inauguration de la ligne 115, Braine-l'Alleud - Clabecq, longue de 15 km.

1920 (vers) : un téléphérique industriel fut construit pour amener le sable de la carrière d'Alconval.

1943-1944 : important trafic de sable vers le "mur de l'Atlantique", la ligne fut souvent sabotée par la résistance à hauteur de Sart-Moulin.

1948 à 1959: le chef de station à Sart-Moulin se nomme Léo Dupont (Source : Jean-Marie-Laus).

1961 : mise hors-service de la ligne de chemin de fer 115 de Braine-l'Alleud à Sart-Moulin.

1976 : démolition de la maison du garde-barrière.

1990 : vente de la gare de Sart-Moulin. Voir l'article du Soir du 6 avril 1990.

1997 : (avril) : inauguration du nouveau bâtiment du site du Blanc Caillou à Sart-Moulin. Le bâtiment pourra accueillir les plaines de jeux de la commune mais aussi les mouvements de jeunesse et les associations.

Vue vers 1907 ou avant. Collection : Brania.
Carte postée en 1908. Collection : Olivier Mortier.
Etienne Wilmet : "Carte au 1/10.000 de la gare de Sart Moulin. On y voit les raccordement vers les sablières, de même que, en haut à gauche à côté de K-12, la ligne du téléphérique qui amenait vers la gare le sable des carrières situées de l'autre côté de la vallée… Le chemin d'accès au Blanc-Caillou est l'assise de la ligne, et le bâtiment sous lequel on passe actuellement, l'ancienne remise à locomotive…". Collection : Etienne Wilmet.
Gare de Sart-Moulin érigée à la fin du 19ème siècle après la construction en 1885 d'une ligne de chemin de fer parcourant la vallée du Hain de Clabecq à Braine-l'Alleud. Cette gare était fort utile aux sablières.A Sart-Moulin, trois zones d'extraction (Bois du Foriest, Sart-Moulin et Alconval) étaient en lien direct avec la voie ferrée principale. Collection : Brania.
Plan de l'implantation des voies à la gare de Sart-Moulin (Cliquer 2 fois pour agrandir).Collection : Etienne Wilmet.
Juillet 1949. Laurent Ledèque: "Je vous soumets une photo de juillet 1949, à la gare de Sart-Moulin (La maison à l’arrière-plan gauche me semble être celle au carrefour des chemins du Blanc Caillou et du Pendu, celle de droite est plus difficilement visible sur Google Maps), prise vraisemblablement par mon arrière-grand-mère (Marguerite Taminiau), accompagnée de ses filles Agnès et Francine Ledèque, lors d’une visite à sa sœur Fernande qui habitait chaussée de Tubize (leur père, Édouard Taminiau, habitait rue de la Gare). Qui pourrait me confirmer l’identité des autres personnes ? Le monsieur travaillait à la gare de Sart-Moulin, sa femme s’appellerait Élisabeth et leur fille Renée." Collection : Laurent Ledèque.
Vers 1960. Collection : Yves Schoonheyt.
Vers 1980. Archives : André Wilmet.
Funiculaire et station (chemin de fer) à Sart-Moulin. Gérard Dane :"Aah, le funiculaire de Sart-Moulin! Enfant, j'y venais parfois et j'étais fasciné par les wagonnets chargés de sable venant de la carrière située de l'autre côté de la chaussée de Tubize, wagonnets suspendus à des grands câbles, et qui se déversaient par un système compliqué dans les wagons des trains." Collection : Brania.
Aérien amenant le sable d'Alconval à la gare de Sart-Moulin, peu avant 1930. Le câble aérien, installé sur les hauteurs, surplombait toute la vallée du Hain en traversant routes et prairies pour aboutir à proximité de la gare.Il acheminait le sable jusqu'à une voie de chargement en cul-de-sac qui s'embranchait sur la voie principale. Alain Senterre-Courtois : "J'ai encore connu l'aérien en fonctionnement, cela, encore vers 1955. Ce pont avait pour fonction de sécuriser les voies de chemin de fer.Lors du démarrage, et de l'arrêt des installations, les bennes de transport perdaient assez facilement leurs chargements, surtout si en surcharge."
Collection : Jean-Marc Wautier.
Août 1973. Collection : Huguette Derycke.
17 août 1971: site de la gare de Sart-Moulin. Photo : Institut Géographique Militaire. Collection : Brania.
Photo : Alain Senterre. Autorail affrêté par le "GTF" pour un voyage touristique, à l'arrêt en gare de Sart-Moulin, avant son départ en direction de Clabecq et Tubize, cela le 8 Septembre 1979.
Photo : Alain Senterre. 8 septembre 1979
Autorails (Série 45). Voyage GTF du 8 septembre 1979. Photo : J.Renard.
Etat de la gare de Sart-Moulin le 6 novembre 1981.
Début des années 1980.
Photo de Jacky Goessens parue dans le journal "Le Soir" du 8 mai 1989. Collection : Brania.
1972. Photo : Philippe Buchelot.
1990. "Après 42 années passées dans la gare de Sart-Moulin, Mme Dupont, 76 ans, la veuve du dernier chef de gare doit quitter sa maison." Photo de Pierre Hannaert parue dans le Soir du 6 avril 1990. Collection : Brania.
2001. Photo parue dans le Soir du vendredi 2 février 2001 : Dominique Duchesnes.
23 avril 2021. Photo : Jean-François Piraux.
Aquarelle de Francette Stas.
Maquette de l'ancien site de la gare de Sart-Moulin. Photo obtenue grâce à Olivier Mortier.
Maquette de l'ancien site de la gare de Sart-Moulin . Photo obtenue grâce à Olivier Mortier.
Maquette de l'ancien site de la gare de Sart-Moulin . Photo obtenue grâce à Olivier Mortier.
Maquette de l'ancien site de la gare de Sart-Moulin . Photo obtenue grâce à Olivier Mortier.
1934 : en-tête de facture des Sablières de Sart-Moulin. Facture envoyée aux frères Dejaiffe, exploitation et commerce de marbres à Mazy (Gembloux). Voir sur : http://gembloux.skynetblogs.be/.../dejaiffe-mazy-8679989... Collection : Brania.
Carte postée en 1913 mais qui existait déjà en 1904. Pont du chemin de fer à Sart-Moulin (A droite, vers Braine-l'Alleud. A gauche, plus très loin, la gare de Sart-Moulin). Croisement entre le chemin du Pendu (à gauche) et le chemin du Fourçon. Collection : Jean-Marc Wautier.
Alain Senterre-Courtois : "1965 ou 1966 : les établissements Chabeau (Bétons) à Sart-Moulin." Collection : Alain Senterre-Courtois
1935. Alain Senterre:"Un des frères Chabeau a eu son domicile privé à la rue d'Alconval (Sart-Moulin), et ce jusqu'à son décès. Il était l'époux de Jeanne Jeanlin, soeur de Gustave Jeanlin, un de mes oncles. Gustave était l'époux d'Irène Courtois, ma tante et marraine et soeur de ma maman Mariette Courtois." Collection : Jean-François Piraux.
L'Annonce Brabançonne du samedi 19 novembre 1938. Collection : Josiane Pierart.
Publicité pour les clôtures J.Chabeau. Collection: Jean-Marc Wautier.
Page de couverture d'une brochure publicitaire pour les clôtures en ciment armé des frères Chabeau. Collection : Josiane Pierart.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: