Parc du Centre

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Version du 15 janvier 2022 à 16:21 par Germain (Discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Voir aussi Avenue Léon Jourez, Avenue Léon Jourez : les maisons, Rue Schepers, Rue Jules Hans, Athénée royal

En 1835, un nouveau cimetière est créé entre la route provinciale de Mont-Saint-Jean (actuellement avenue Léon Jourez) et la rue Jules Hans (qui n'existait pas encore) à l'emplacement actuel du parc communal. A l'époque, le cimetière était plus grand que le parc actuel. Il était entouré d'un petit mur. Ce cimetière sera désaffecté en 1876 pour permettre d'élargir la rue de la Gare (avenue Léon Jourez) et la rue de la Gendarmerie (rue Jules Hans). On respectera le terrain en y plantant un parc public. (Source : "Glanures au fil du temps (Fascicule n°51)" Association du Musée de Braine-l'Alleud (2003)). En 1998, lors de travaux aux égouts de la rue Jules Hans, on trouva encore de nombreux ossements...

1884 (1er mars): le cimetière est complètement fermé et les exhumations seront absolument interdites. (Source : "L'Echo du Hain" n°84 de janvier 2011.)

1928 (8 août) : la Députation permanente approuve la décision du Conseil communal de faire construire un kiosque. L'ensemble coûtera 32 500 francs. (Source : "L'Echo du Hain" n°84 de janvier 2011.)

1959: transformation du parc en jardin français.

1960 (14 et 15 mai) : festival de musique à l'occasion de l'inauguration du kiosque et du parc.

1965 (1er août) : concert vocal par les "Petits Chanteurs à la Croix Potencée de Toulouse". Voir sur : Wikipédia.

1967(20 mai) : kiosque du Parc, concert exécuté par le Royal Cercle Musical, président : Mr Emile Désirant, directeur: Mr Raoul Gilbert.

1967 (4 juin) : concert exécuté par la "Société Royale d'Harmonie de Braine-l'Alleud" placée sous la direction de son chef : monsieur André Dezy.

1968 (8 juin): concert par le Royal Cercle Musical sous la direction de monsieur Raoul Gilbert.

1968 (15 juin) : concert exécuté par la Société Royale d'Harmonie de Braine-l'Alleud placée sous la direction de son chef : monsieur André Dezy.

1968 (9 octobre) : le parc fut rebaptisé officiellement par le conseil communal "Parc des frères Kennedy" mais cette décision ne fut jamais appliquée. Source : "Balade dans Braine-l'Alleud d'hier et d'aujourd'hui" de Muriel Vandommele (Editions Studio Real Print - Décembre 2010)

2000 (janvier) : projets d'aménagement du parc du Centre. Voir l'article du Soir du 20 janvier 2000

2005 (8 octobre): les jeunes cdH plantent leurs tentes dans le Parc du Centre pour dénoncer la politique d’exclusion menée à Braine-l’Alleud en matière de logement ! Voir sur Vaba.be

2005 (20 octobre): l'association de défense de l'environnement "Adesa" annonce qu'elle et plusieurs riverains du Parc ont introduit un recours au Conseil d'État contre le projet d'aménagement du parc du centre de Braine-l'Alleud. Voir sur Vaba.be

2009 (août) : démolition du kiosque se trouvant dans le parc du Centre.

2010 (14 septembre) : un arbre en acier corten dans le parc du Centre. Voir l'article de Vers l'Avenir du 14 septembre 2010

2011 (7 février) : les nouveaux bassins sont remplis d'eau, les jets d'eau fonctionnent.

2011 (mai) : à peine réaménagé, déjà dégradé. Voir l'article de Vers l'Avenir du 13 mai

2012 : 5 branches du même arbre tombées en deux mois. Voir l'article de La Capitale du mardi 4 septembre 2012

2015 (avril à septembre) : exposition "1815". Voir le reportage de TV Com du mercredi 6 mai 2015.

Carte postée en 1904. Parc communal du Centre avec à l'arrière-plan quelques maisons de l'avenue Léon Jourez. Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Brania.
Véronique Denis : "En fouillant dans mes collections, je retrouve ce très ancien plan de l'ancien cimetière de Braine-l'Alleud datant de 1860 (Le parc du centre actuel). Il s'agissait d'une demande de concession à perpétuité d'un brainois. Le demandeur ne savait pas que le cimetière allait être désaffecté en 1876 ! Observez le plan, pourquoi y avait-il une parcelle pour accueillir les pauvres de Waterloo ?!!! Curieux n'est-ce pas ? La chaussée de Braine-l'Alleud à Mont-Saint-Jean est devenue l'avenue Léon Jourez..." Jean-Marie Laus :" : Le plan fait état que la parcelle de terre (qui va devenir le futur cimetière) appartenait à cette époque aux « Pauvres de Waterloo », appellation usuelle pour dénommer le Bureau de bienfaisance, devenu la CAP puis la CPAS et aujourd’hui le CPAS. Il faut savoir que sous l’Ancien régime, le bureau de bienfaisance de Braine-l’Alleud était propriétaire de biens. Lorsque Waterloo fut séparé de Braine-l’Alleud en 1795, les deux Bureaux de Bienfaisance de Braine-l’Alleud et de Waterloo restèrent propriétaires indivis. Ce n’est que bien plus tard, le 2 avril 1840, que l’on opéra à la répartition des biens à chacun d’eux (20/31e pour Braine et 11/31e pour Waterloo). Voilà pourquoi les « Pauvres de Waterloo » avaient des biens à Braine-l’Alleud." Collection : Véronique Denis.
Carte postée en 1911.Collection : Jean-Marc Wautier.
Le parc (photo vers 1910). A droite, la borne-fontaine.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Poème d'Emile Mambour. Collection : Josiane Pierart.
Véronique Denis : "En décembre 1942, les allemands ordonnèrent à la commune de Braine-l'Alleud de transporter les canons de la guerre 14-18 sur le quai de la gare pour les faire expédier en Allemagne et les faire fondre. Ils étaient dans le parc du centre comme trophées de guerre.... J'imagine la fureur des allemands à la vue des canons... Maman se rappelle très bien l'arrivée de la Gestapo à l'hôtel de ville..." . Collection : Josiane Pierart.
Carte postée en 1926: trophées de guerre installés dans le parc communal (1919 et 1920). Il s'agissait d'un canon 5,9 n°144 Krupp qui avait été abandonné par les troupes allemandes sur la chaussée de Nivelles. Il y avait aussi deux obusiers allemands. Collection : Jean-Marc Wautier.
Trophées de guerre installés dans le parc communal(1919 et 1920). Il s'agit d'un canon 5,9 n°144 Krupp qui avait été abandonné par les troupes allemandes sur la chaussée de Nivelles et de deux obusiers allemands. Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Brania.
Carte postée en 1927. Trophées de guerre installés dans le parc communal (1919 et 1920). Il s'agit d'un canon 5,9 n°144 Krupp qui avait été abandonné par les troupes allemandes sur la chaussée de Nivelles et de deux obusiers allemands. Collection : Jean-Marc Wautier.
Source : "L'Echo du Hain" n°84 de janvier 2011.
1932.Olivier Mortier:"L'ancien kiosque du Parc du Centre (Source : L'hebdomadaire illustré A-Z du 25 septembre 1932)." Collection : Olivier Mortier.
1946. Sur la photo : Francine Randoux. Collection : Francine Randoux
Josiane Pierart : "Après le canon de 1914/18 dans le parc du Centre,voici celui de la 2ème guerre mondiale, installé en septembre 1944 ... Il a été ensuite transféré devant le cimetière du centre, Rue Pierre Flamand sur l' Esplanade Lieutenant-Général Baron Snoy. Assis sur le tube du canon .. Réné Kégelaert." Collection : Josiane Pierart.
1956: vue vers la Rue Schepers. Collection : Olivier Mortier.
1960. Sur la photo : Dominique Vandommele‎. Collection : Dominique Vandommele‎.
1961: Christian Mosselmans avec son frère et son cousin. Collection : Christian Mosselmans.
Collection : Christine Gumi.
Carte postée en 1962. Collection : Jean-Marc Wautier.
1964. Collection : Josiane Pierart.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection: Brania.
Photo Jean-Pol Stercq dans le "Bulletin communal" de 1974. Collection : Josiane Pierart.
Début des années 1970. Photo: Firmin Piraux.
Braderie 1974. Collection : Brania.
Dominique Descampe:"C'était un 1er avril dans les années 70. Un poisson d'avril organisé par le comité de l AICB de l'époque dont je faisais partie." Collection : Dominique Descampe.
Braderie 1974. Collection : Brania.
Collection :Katy Derycke
1980. Collection: Brania.
1980. Collection: Brania.
8, 9 et 10 septembre 1984: une organisation de la Ligue du Coin de Terre. 150 000 fleurs de bégonia sur une surface de 5 ares 50... Source : "Le petit bugle" numéro 18 de septembre 1984. Collection : Claude Durys.
8, 9 et 10 septembre 1984: une organisation de la Ligue du Coin de Terre. 150 000 fleurs de bégonia sur une surface de 5 ares 50... Source : "Le petit bugle" numéro 18 de septembre 1984. Collection : Claude Durys.
Carte postée en 1985. Collection : Jean-Marc Wautier.
1990.Vue prise depuis le carrefour entre la rue Jules Hans et la rue Schepers. Collection : Brania.
Yves Castel : "La chorale "la Rivelaine" au début des années 90 dans l'ancien kiosque du parc du Centre." Collection : Yves Castel.
1996: le kiosque. Photo parue dans le journal "La Nouvelle Gazette" du 8 août 1996. Collection : Brania.
Septembre 2000: construction d'un sombrero géant lors de la braderie. Photo parue dans le journal "La Dernière Heure" du 5 septembre 2000. Collection : Brania.
Décembre 2000 (?): marché de Noël. Photo parue dans le journal "La Nouvelle Gazette" du 17 mai 2001. Collection : Brania.
2001. Photo de Paul Joachim parue dans le journal "Le Soir" du 30 mai 2001. Collection : Brania.
Parc communal du Centre (2007).
11 mars 2009. Photo : Jacques Langlais.
11 mars 2009. Photo : Jacques Langlais.
10 mai 2009
Août 2009 : démolition du kiosque.
Août 2009 : démolition du kiosque.
19 août 2009
14 avril 2010. Photo : Jean-François Piraux.
8 mai 2010. Travaux d'aménagement. Photo : Piraux Jean-François.
Plan d'aménagement.voir aussiet aussi
juillet 2010. Travaux d'aménagement. Photo : Pierre.
juillet 2010. Travaux d'aménagement. Photo : Pierre.
8 septembre 2010. Photo : Arnaud Corbisier.
8 septembre 2010. Photo : Arnaud Corbisier.
9 février 2011. Photo : Jean-François Piraux.
9 février 2011. Photo : Jean-François Piraux.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: